Deadpool 6: Jusqu’à ce que la Mort… (2/2)

Le mois dernier, le crossover Jusqu’à ce que la Mort… démarrait dans les pages de Deadpool et Spider-Man/Deadpool. Il se poursuit ce mois-ci avec les derniers épisodes, qui se répartissent entre Deadpool et les Pros à payer, Spider-Man/Deadpool et Deadpool! La guerre entre les habitants de la Métropole des Monstres et l’humanité bat son plein, et Deadpool se retrouve pris entre deux feux, puisque c’est sa bien-aimée Shiklah qui mène cette invasion! Ca sent le divorce à l’amiable tout ça… C’est Christopher Hastings (le créateur de Gwenpool!) qui ouvre le bal de ce numéro, avec l’épisode 9 de Deadpool et les Pros à payer, qui nous offre quelques moments bien absurdes avec ces monstres qui découvrent New York en mode touristes! Pendant ce temps, Domino et son équipe composée de l’Homme-Gorille, Machine Man, Hit-Monkey, Masacre et Teenage Negasonic Warhead va tenter d’atteindre Shiklah en s’infiltrant dans l’immeuble dont elle a pris possession. Iban Coello nous offre un design bien dynamique et coloré, et cette mission de la dernière chance s’avère bien fun!

Joshua Corin enchaîne avec Spider-Man/Deadpool 16, les 2 héros agissant sur un autre front, puisqu’ils se rendent en Lettonie afin de mettre la main sur nul autre que Dracula! Il faut dire que le Prince des vampires devait initialement épouser Shiklah, mais que Wade lui avait piqué sa promise à l’époque! Autant dire que les retrouvailles risquent d’être saignantes… Deadpool et Spidey peuvent compter sur Cami Van Helsing, la descendante d’Abraham Van Helsing, le célèbre chasseur de vampires! Cet épisode est franchement drôle, avec un Dracula en mode dépressif plutôt inattendu, qui est devenu accro aux jeux vidéos! Les références geek sont cool, et l’affrontement en mode gaming est classe! Scott Koblish est toujours efficace aux crayons!

A nouveau Christopher Hastings, avec Deadpool et les Pros à payer 10! Shiklah a utilisé un dispositif qui a endormi tous les humains, et Machine Man, qui est donc un robot, va tenter de sauver son équipe! Encore un épisode bien fun et rythmé, avec quelques situations bien tendues entre monstres, les vampires se croyant supérieurs aux autres. Deadpool opère tout en musique avec un casque sur les oreilles, et la lutte va prendre un tournant décisif avec Dracula qui se joint à la fête et qui va appeler tous les vampires pour vaincre les monstres! Et… Un gros retournement de situation à la fin!

On termine par Deadpool 29, qui s’ouvre sur une cérémonie inattendue. Plus rien ne sera pareil pour Deadpool, et c’est un peu le bordel à New York entre les vampires, les monstres, les Pros à payer, Spider-Man et Deadpool! Je ne vous spoilerai pas la fin, mais Gerry Duggan conclut ce crossover en 6 épisodes de belle manière, et ce Jusqu’à ce que la Mort… s’avère une très belle aventure!

Publié dans Deadpool | Laisser un commentaire

Le clip de la semaine: Come swim

Si Kristen Stewart est surtout connue pour avoir été l’héroïne de la saga Twilight, elle a d’autres cordes à son arc, puisqu’elle a déjà réalisé 3 courts métrages. Son 1er est un clip du morceau Take me to the South pour Sage + the Saints, et elle nous livre 2 courts en 2017, ce Come swim et un autre clip pour le groupe Chvrches intitulé Down Side of me.

Come swim est donc son 1er court de fiction, et elle en a profité pour se mettre à l’écriture également puisqu’elle en signe le scénario. Le résultat est une oeuvre quasi-expérimentale, qui va explorer la psyché d’un homme en proie à une sévère dépression. L’atmosphère très anxiogène va nous plonger graduellement dans la folie qui s’empare de cet homme, avec une narration et une mise en scène très précises et maîtrisées! C’est une proposition très intéressante, qui va renvoyer à des notions inconscientes fortes, comme avec la thématique très importante de l’eau. On découvre donc avec ce court une facette de l’actrice que l’on ne soupçonnait pas! Une trouvaille que j’ai faite sur le très bon site Comme au Cinéma! 😉

 

Publié dans Le clip de la semaine | Laisser un commentaire

The Foreigner (Martin Campbell, 2017)

Je ne m’en étais pas rendu compte tout de suite, mais The Foreigner est tout simplement le 1er film avec Jackie Chan que je vais voir au ciné! Pour moi qui ait grandi avec cet artiste martial asiatique, c’est quand même un comble! ^^ Il faut dire que les films auxquels il nous a habitué, bien qu’offrant des scènes d’action vraiment inventives et impressionnantes, baignent souvent dans un humour très (trop) caricatural qui dénature la portée du récit. L’un de ses meilleurs hits reste sans conteste Police Story qu’il a également mis en scène (il s’est souvent retrouvé des 2 côtés de la caméra).

Mais aujourd’hui, Jackie Chan explore une veine plus dramatique (un virage amorcé avec New Police Story en 2004), et son rôle de Quan dans ce film ne laisse aucune place à l’humour. Après avoir perdu sa fille lors d’un attentat, Quan va tout faire pour en retrouver les auteurs et se venger. La bande-annonce laissait augurer d’un long métrage à la Jason Bourne, ce qui n’est finalement pas le cas, même si quelques scènes s’en approchent (en même temps, à part La Mémoire dans la Peau, ce n’est vraiment pas une saga marquante…). Quan va faire preuve de certaines aptitudes qui vont lui être très utiles, et il va se retrouver opposé à un membre du gouvernement britannique qui pourrait lui donner des informations.

22 ans après GoldenEye, le metteur en scène Martin Campbell retrouve Pierce Brosnan, et l’ex-James Bond s’avère plutôt bon dans le rôle de ce politicien pas très clair. L’acteur se fait rare ces derniers temps, et ça fait plaisir de le revoir. L’affiche Jackie Chan-Pierce Brosnan est plutôt étonnante, et finalement le film va aller dans une direction que l’on n’attendait pas forcément, celle d’un thriller politique sur fond de terrorisme, avec l’IRA au premier plan. Et là où c’est encore plus surprenant, c’est que Jackie Chan n’est finalement pas le personnage principal, puisque le film va à un moment s’intéresser davantage aux liens nébuleux entre le gouvernement et l’IRA! Ce qui était annoncé comme un film d’action va donc dérouler un récit plus complexe qu’il en avait l’air, et le résultat s’avère intéressant.

Martin Campbell gère plutôt bien sa narration, et va nous offrir quelques scènes d’action très réalistes qu’il dissémine avec soin dans son métrage. Les scènes de combats avec Jackie Chan sont loin de celles de la grande époque, mais le montage énergique permet d’oublier le manque de réalisme quand il bat 4 personnes! ^^ Et les scènes d’explosion sont aussi violentes que soudaines, ce qui permet de mettre l’accent sur l’aspect dramatique du récit. The Foreigner s’articule donc autour de 2 trames, celle du père cherchant à retrouver les assassins de sa fille, et celle plus globale de cette branche de l’IRA qui souhaite revenir à des revendications plus violentes. Le mélange des 2 n’est certes pas parfait, mais fonctionne plutôt bien, et Jackie Chan s’avère touchant avec ce rôle tragique. Et le film se permet d’être de plus en plus sombre au fur et à mesure qu’il avance, avec quelques élans de violence inattendus.

Publié dans 2010's, Cinéma | Laisser un commentaire

Les news de la semaine: M’enfin!

Pour son 5ème film, l’ex-Robin des Bois Pierre-François Matin-Laval relève un défi de taille, puisqu’il réalise Gaston Lagaffe! Le personnage emblématique de la BD franco-belge, que l’on doit à André Franquin, va donc une nouvelle fois se retrouver sur grand écran! Eh oui, en 1981, Paul Boujenah réalisait une adaptation libre des célèbres bandes dessinées avec Fais Gaffe à la Gaffe!, où le personnage principal arborait un pull beige avec un grand G rouge dessus. Le personnage se nommait simplement G, et était joué par Roger Miremont, aux côtés duquel on pouvait croiser Marie-Anne Chazel, Daniel Prévost ou encore Michel Boujenah.

Aujourd’hui, c’est Théo Hernandez qui incarne le célèbre gaffeur au pull vert, lui que l’on a pu voir dans Les Tuche, La Guerre des Boutons, Aux Yeux des Vivants, Les Tuche 2 – le Rêve américain ou encore La Dream Team. Et il faut bien avouer que la ressemblance avec le personnage de Franquin est frappante! A ses côtés, on aura Alison Wheeler (Cloclo, Going to Brazil) dans le rôle de Mademoiselle Jeanne, Arnaud Ducret (Les Profs, Les Profs 2, Les nouvelles Aventures de Cendrillon) en Longtarin, Jérôme Commandeur (Les Tuche, Babysitting 2) dans le rôle de Monsieur de Mesmaeker, et Pierre-François Martin-Laval dans celui de Prunelle. Sortie le 4 avril 2018!

 

Le Venom de Ruben Fleischer (Bienvenue à Zombieland) se dévoile avec parcimonie depuis que son tournage a commencé, et nous avons cette semaine droit à une image de Tom Hardy dans la peau d’Eddie Brock. Le principe de motion capture allant être utilisé pour personnifier le fameux Symbiote, il va falloir patienter encore un petit peu avant de découvrir Venom en mode badass! La sortie du film est pour le 10 octobre 2018!

 

Et si on commençait doucement la promo de Deadpool 2? Le film de David Leitch est prévu pour débarquer le 30 mai 2018, et comme son tournage est terminé, il est temps de passer à l’offensive! Voici donc 2 visuels un brin barges, le 1er étant une parodie d’un tableau datant de 1942 signé Norman Rockwell et intitulé Freedom from Want (que je vous ai mis juste après), et le second étant un pur délire à la Wade Wilson quoi!

 

Mine de rien, Runaways c’est pour très bientôt! Les prochains héros Marvel débarqueront ce 21 novembre, et on a droit à 6 character poster et une bannière, le tout de belle qualité! On voit même un bout de Dentelle, le fameux dinosaure!

 

En bref, j’ai vu # Pire Soirée de Lucia Aniello, une sorte de Very bad Trip féminin qui se regarde tranquillement sans casser des briques toutefois. Le personnage le plus intéressant du film n’est finalement pas celui de Scarlett Johansson, mais celui bien déjanté de Kate McKinnon, une habituée des comédies puisqu’on a pu la voir dans Ted 2, SOS Fantômes ou encore Joyeux Bordel!.

 

On termine par un excellent article de Comicsblog, qui relate le séisme culturel évité cette semaine, avec les négociations avortées entre Disney et la Fox, la 1ère voulant simplement racheter une bonne partie de la seconde! Je vous laisse découvrir ce papier très instructif!

 

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire

Avengers 5: Extinction des Feux

Mark Waid poursuit l’intrigue des Avengers face à Kang, l’équipe de héros ayant peut-être trouvé la solution ultime afin de terrasser une bonne fois pour toute son ennemi emblématique! On reste donc dans un trip très cérébral, que Mike del Mundo parvient à rendre dynamique grâce à son trait affûté. On a Vision qui va être aidé par un autre Vision, version futuriste de lui-même, et l’idée est de recruter des Avengers de différents points de leur ligne temporelle, afin de tous les opposer à Kang. Une mission de recrutement délicate, qui devrait toutefois porter ses fruits dans le prochain numéro!

Mark Waid encore, cette fois-ci en version plus d’jeuns avec les Champions! Cette série rafraîchissante voit des héros aux prises avec de vrais problèmes de société, et cet épisode fait un peu un mix de tout ça, avec l’intervention de l’équipe dans le comté de Daly, où les crimes de haine se multiplient: incendies d’une mosquée, coups de feu dans un camp de sans-abris, règlements de comptes devant une boîte gay, etc… Il semble bien que les Champions interviennent spécifiquement lors des crimes racistes, et ce qui était innovant à tendance à devenir aujourd’hui redondant… Le principe en lui-même est intéressant, mais cet épisode ralentit par rapport aux précédents, car on a un peu le sentiment de revivre les mêmes événements… L’ajout de Gwenpool au casting aurait dû apporter un vent de folie, mais elle est moins déjantée que chez Christopher Hastings! Je vous conseille vivement son Deadpool Hors Série 2: La Guile des Bras cassés!

2 épisodes des Uncanny Avengers, toujours en lutte contre Crâne rouge! Le bad guy nazi a réussi à plier à sa volonté une bonne partie de l’Equipe Unité, grâce à l’utilisation du cerveau du Professeur Xavier. Heureusement, le cerveau déjanté de Deadpool est imperméable aux tentatives d’intrusion de Crâne rouge, et il va chercher des alliés afin de combattre à ses côtés. Wong, le fidèle serviteur de Docteur Strange, et Spider-Man sont de la partie pour aider à sauver les Uncanny Avengers. Cable semblait être capable de résister, mais il va devoir prendre une décision radicale pour ne pas tomber aux mains de son ennemi. Gerry Duggan nous livre 2 épisodes rythmés, mis en images par un Pepe Larraz en belle forme.

Al Ewing poursuit les aventures des U.S.Avengers, opposés à Crâne d’Or, un vilain issu d’un futur alternatif. Ca reste gentiment déjanté, et ça nous permet de revoir Captain America 20XX, qui est une version futuriste de Danielle Cage (la fille de Luke Cage et Jessica Jones). Méchants robots, guerre des armures, c’est fun et coloré, grâce également à Paco Medina et Carlo Barberi. Maintenant, tout comme la série New Avengers qui précédait U.S.Avengers, on varie entre des épisodes bien enlevés et d’autres plus soft, et ce mois-ci Al Ewing nous fait une livraison sympathique mais pas folle!

Mark Waid toujours, avec Avengers.1, qui revient dans le passé de l’équipe pour nous raconter ses débuts. L’équipe composée de Captain America, Hawkeye, Vif-Argent et la Sorcière rouge est très impopulaire, et une invasion de créatures orchestrée par le Penseur va tomber à pic afin que les héros redorent leur blason. Leur intervention permet de sauver la population, et ils ont bénéficié de l’aide de la jeune femme qu’ils avaient sauvés précédemment, qui est capable d’augmenter leurs pouvoirs. Ils l’appellent Avenger X, mais il semblerait qu’elle cache un terrible secret… Là encore, rien d’exceptionnel, mais un récit qui se lit tranquillement. On a donc dans l’ensemble un numéro correct mais pas fou quoi! ^^ A noter, la très belle couverture signée Steve McNiven qui se trouve tout en haut de l’article!

Publié dans Deadpool | Laisser un commentaire