Le clip de la semaine : Etienne Jaumet – Theme from a Symphony

Après Rita, Rico et Joe, Seul de Judah Warsky ou le Heartbeat de Ruby Cube, voici un nouveau court signé par le metteur en scène Sébastien Auger. Il nous plonge dans une ambiance étrange en s’attaquant pour la première fois au domaine de l’animation, et le résultat est un clip atypique et hypnotique, qu’il a mis en scène pour donner vie au krautrock du saxophoniste et passionné d’électro Etienne Jaumet!

 

Publié dans Le clip de la semaine | Laisser un commentaire

Wayne saison 1 (2019)

Au tout début de l’année dernière, débarquait une série vendue comme étant totalement trash et subversive, centrée sur 2 ados rebelles qui prenaient la fuite en mode road movie. Ca s’appelait The End of this f…cking World, et j’avais jeté un oeil aux 2 premiers épisodes. Je m’attendais initialement à un traitement plus sérieux et plus violent, je me suis retrouvé devant un récit sympa mais pas forcément très emballant… Et cette année, Wayne est la réponse à tout ce qui ne nous avait pas été donné dans The End of the f…cking World!!!

On est fraîchement débarqué à Brockton dans le Massachusetts, où l’on va coller aux basques de Wayne, un ado de 16 ans qui n’hésite pas à faire justice de manière bien violente! L’entrée en matière est à ce titre assez saignante, et il n’a pas peur d’y laisser quelques plumes non plus… Le ton est donné, on est dans une sorte de teen drama bien perché et qui sera très généreux en uppercuts!!! Shawn Simmons, le créateur de la série, a été scénariste sur plusieurs shows US relativement confidentiels, et on peut sans conteste dire que Wayne est le fait d’armes qui devrait légitimer sa position dans le monde télévisuel!!!

La proposition qu’il nous fait est juste complètement dingue et novatrice, avec son duo Wayne-Del contre le reste du monde! Partis d’un quartier défavorisé de Brockton, les 2 ados qui viennent de se rencontrer vont se mettre en route pour un périple ravagé qui doit les mener jusqu’à Ocala en Floride. Le but: récupérer la Pontiac Trans Am de 1979 du père de Wayne, objet mythique et hautement symbolique qu’il se doit de ramener chez lui. Cette quête va être le début d’une aventure totalement loufoque, barge et ultra-violente dans laquelle on va croiser des personnages secondaires absolument géniaux et souvent très ravagés eux aussi! On peut évoquer le sergent Geller, qui semble toujours totalement à côté de la plaque! L’officier Jay qui est un accro des réseaux sociaux et qui a des dialogues limites surréalistes! Les jumeaux Carl et Teddy, 2 dégénérés qui sont des rednecks en puissance! Le père de Del, complètement givré lui aussi, ou encore le principal Cole, qui tente de se la jouer proche de ses élèves pour les ramener dans le droit chemin mais qui en chie à mort… Et encore, il y en a tellement d’autres, certains que l’on va croiser uniquement le temps d’un épisode, d’autres que l’on va suivre plus longuement, mais le travail d’écriture et les dialogues trash et ciselés font de Wayne une vrai pointure dans le genre! Je pense que Joe R. Lansdale ne zapperait pas s’il tombait dessus à la télé! ^^

Il s’agit seulement du 4ème rôle de Mark McKenna, que l’on a pu voir dans l’excellent Overlord. Il personnifie Wayne avec une sorte de jusqu’au-boutisme teinté de résignation assez particulière, et en fait un être taiseux mais très décidé. A ses côtés, la pétillante Del est interprétée par Ciara Bravo, qui a une carrière un peu plus développée déjà. On a pu la voir dans Nos pires Voisins 2 ou encore rapidement dans un épisode de Marvel : les Agents du S.H.I.E.L.D. Elle apporte une énergie et une vitalité à Del qui fait contrepoint avec l’attitude constamment réservée de Wayne, et ce couple disparate va sillonner les routes américaines à moto en rencontrant des autochtones plus givrés les uns que les autres! Leur relation toute récente, puisqu’ils se barrent le lendemain de leur rencontre, va donner lieu à de vrais beaux moments déjantés mais aussi émotifs! A ce titre, la scène de la morgue claque vraiment! ^^

Il y a une vraie folie narrative créatrice qui balaie chacun des 10 épisodes de 30-35 minutes de cette première saison, et c’est un pur plaisir de les enchaîner pour poursuivre ce road trip de malade! La violence contenue de Wayne ne demande qu’à éclater, et de nombreux protagonistes vont lui permettre de laisser libre cours à cette rage qui bouillonne en lui. Le franc-parler de Del va lui aussi être exacerbé par les différentes rencontres qu’ils vont faire, et elle va vendre chèrement sa peau pour que cette histoire étrange entre eux deux donne quelque chose de bien dans ce monde de merde! A 15 ans, elle a déjà totalement conscience de la pourriture de l’existence, avec un père complètement taré et 2 frangins sacrément débiles… Son avenir à Brockton semblait totalement bouché, et cette fuite vers la Californie pourrait être le moyen d’échapper à la vie de merde qui se profile pour elle… Wayne et elle n’ont plus d’attaches à Brockton, et la recherche de cette Pontiac Trans Am est une belle excuse pour voir du pays et tenter de se trouver eux-mêmes!

On a des nez arrachés, des combats à base de canettes de bière, un accro aux soupes, un type qui a appris à survivre dans une prison thaï, un bal de lycée barge, un massacre à base de nain de jardin… Les idées fourmillent dans chaque épisode, et c’est un pur bonheur de voir que c’est encore possible d’innover de nos jours en matière de storytelling! Wayne est un pur bijou télévisuel, qui j’espère sera agrémenté d’une saison 2!!!

Publié dans Série | Laisser un commentaire

Les news de la semaine : MotherfuckRRRRRRR!!!

C’est probablement la nouvelle qu’on attendait tous, sans oser vraiment y croire!!! Bob Iger, le big boss de Disney, a récemment tenu une conférence auprès de ses investisseurs, en évoquant la question ô combien épineuse du rachat de la Fox et de ses propriétés. On sait que Kevin Feige a vraiment hâte d’utiliser ses nouveaux joujoux et de les incorporer à son MCU, mais se posait l’épineux sujet de la classification des oeuvres. La Fox nous a offert quelques brillantes saillies classées R(DeadpoolLoganDeadpool 2), et on craignait que Disney vienne totalement édulcorer tout cela en balançant du PG-13 à tout va… Et bien et bien et bien, le sieur Iger a tout simplement déclaré lors de cette allocution : « Nous constatons que les films Deadpool classés R ont une certaine popularité parmi les fans de Marvel, nous allons donc continuer dans cette voie et il pourrait même y avoir de la place pour plus que ça. » (source Ecran Large).

Il y a donc clairement un espoir pour Wade et sa bande de potes, Car Iger aurait en plus laissé entendre que la franchise Deadpool se poursuivrait chez eux, et ne serait donc pas rebootée!!! Ce serait magnifique, maintenant il faudra voir ce que valent ses paroles, car on se souvient d’un Venom que l’on clamait classé R pendant des mois… Wait & see!!!

 

Scary Stories to tell in the Dark pourrait bien être l’une des belles sensations horrifiques de l’année, au vu ce ces teasers bien flippants! Le métrage est signé André Øvredal, connu pour son fameux Troll Hunter ou encore The Jane Doe Identity. Enfin un film d’horreur capable de nous foutre les jetons? Ca fait bien longtemps… Pas de date de sortie chez nous pour l’instant, mais c’est prévu le 9 août aux USA.


 

La bande-annonce de Child’s Play est tombée, et on va dire qu’elle ne casse pas la baraque… On se demande ce que vaudra ce reboot des aventures de la vilaine poupée Chucky! Sortie le 21 juin aux Etats-Unis, pas de date encore par chez nous.


 

Si la saison 1 n’avait pas tenu toutes ses superbes promesses, la suite de Legion avait enfin laisser éclater tout son potentiel avec une saison 2 juste magnifique!!! On avait rapidement appris qu’une 3ème avait été commandée, et Noah Hawley vient aujourd’hui nous apporter quelques précisions sur cette nouvelle salve. La première n’est pas des plus réjouissantes, puisqu’il nous annonce que ce sera l’ultime saison de ce show révolutionnaire… L’histoire de David Haller sera bouclée avec ces derniers épisodes, et c’est évidemment une nouvelle bien triste! Dan Stevens endossera pour la dernière fois le rôle de ce puissant mutant, lui qui est parvenu à lui donner une personnalité et une complexité exemplaires!!!

 

Autre nouvelle, plus sympathique celle-là: la venue (enfin!!!) de Charles Xavier dans cette saison 3!!! La présence du père de David Haller était évoquée en filigrane dans les 2 premières saisons, mais on ne l’apercevait pas vraiment, même lors des flashbacks… Cette fois, on pourra vraiment voir le personnage, qui prendra les traits d’Harry Lloyd. L’acteur a été vu dans Game of Thrones (il jouait le frangin de Daenerys, le blond imbuvable, vous vous rappelez??) ou Une merveilleuse Histoire du Temps, et aura la lourde tâche d’incarner un personnage phare de l’univers X-Men! Pour la petite histoire, comme Legion se déroule dans une réalité alternative, il ne s’agira pas du même Charles Xavier que dans les films X-Men! (et même dans les films on avait déjà plusieurs versions du Professeur et des autres perso… Voir cet article 😉

 

L’affiche française de Captain Marvel est tombée, et elle a de la gueule! Et en plus, on a plein d’autres visuels! ^^ Sortie le 6 mars!

 

On découvrait la semaine dernière la bande-annonce explosive de Fast & furious : Hobbs & Shaw, on a droit cette semaine à 4 affiches consacrées chacune à un des persos de ce film d’auteur intimiste. Sortie le 7 août.

 

Marvel’s Cloak and Dagger reviendra pour une seconde saison, et on connaît la date! Ce sera le 4 avril!!!

 

 

On termine par Game of Thrones? Avec plein de photos de la prochaine saison, histoire de vous rappeler tous les personnages encore vivants! 😉 Reprise le 14 avril!

 

En bref, j’ai vu Blackwood, le Pensionnat, film présenté hors compétition au festival de Gérardmer la semaine dernière. Cette oeuvre horrifique est signée Rodrigo Cortés, qui nous avait gratifié d’un étouffant Buried avec Ryan Reynolds en 2010! Avec ce nouveau film, il nous plonge aux côtés d’une ado difficile partie dans un pensionnat où elle devrait calmer ses pulsions violentes. Cortés nous balance une belle ambiance anxiogène, et utilise agréablement son décor aux relents gothiques. Le film avance plutôt bien, mais à partir des révélations sur ce qui se trame dans cette immense bâtisse, le charme a du mal à opérer jusqu’à la fin. Mais Blackwood, le Pensionnat reste une oeuvre intéressante, et bénéficie de la présence d’Uma Thurman dans le rôle de l’inquiétante maîtresse des lieux. Mais dans le genre rééducation de jeunes rebelles en mode horrifique, on lui préférera nettement l’excellent Some Kind of Hate d’Adam Egypt Mortimer!

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire

Le clip de la semaine : Saw

J’évoquais la filmo de Leigh Whannell dans l’article consacré à son très bon Upgrade, et je vous disais que son premier succès était le long métrage Saw, dont il avait écrit le scénario. Un an auparavant, toujours avec le réal James Wan, il avait écrit le court métrage Saw, dans lequel il joue d’ailleurs le rôle principal, et que je vous laisse découvrir ici! Bon, c’est en VO non sous-titré, mais ça passe! 😉

 

Publié dans Le clip de la semaine | Laisser un commentaire

Upgrade (Leigh Whannell, 2018)

Le tout premier scénario de l’Australien Leigh Whannell a été celui d’un certain court métrage nommé Saw, réalisé par un certain James Wan en 2003. Les 2 hommes ont récidivé chacun à la même place l’année suivante, avec le long métrage Saw qui a connu un grand succès et a révélé les 2 artistes. Ils n’ont pas cessé de collaborer depuis, et nous ont livré Dead Silence, Insidious et Insidious : Chapitre 2. Leigh Whannell s’est d’ailleurs essayé pour la première fois à la mise en scène avec Insidious : Chapitre 3 en 2015, et a récidivé 3 ans plus tard avec ce Upgrade.

Sorti dans l’indifférence la plus totale, ce petit film de SF mérite pourtant le coup d’oeil, grâce à un traitement respirant la sincérité et l’amour du genre. Leigh Whannell va nous immerger dans un récit de prime abord classique, avec sa thématique de l’homme amélioré, et il va pouvoir laisser libre cours à ses envies de conteur. Dans un futur proche, Grey Trace va se retrouver paralysé suite à un accident et une agression, tandis que sa femme va trouver la mort. L’homme devenu tétraplégique n’a plus aucune envie de vivre, jusqu’au jour où un scientifique lui propose de lui greffer une puce qui lui permettrait de retrouver ses facultés motrices. Grey va se laisser tenter, et va rapidement retrouver ses capacités. Il va même sensiblement les améliorer, et va ainsi être upgradé…

Leigh Whannell pose des questionnements que ne renierait pas Charlie Brooker (le créateur de Black Mirror), mais il va orienter son oeuvre vers l’action. Grey est un homme préférant les bons vieux outils aux nouvelles technologies, et cet aspect rétrograde dans une société où les implants et les systèmes automatisés sont devenus monnaie courante fait de lui un être parfois à part. Son côté bionique avec l’implantation de cette nouvelle puce va lui ouvrir de nouvelles perspectives, et il va utiliser ses nouvelles ressources pour traquer les hommes ayant tué sa femme. L’implant va en effet lui permettre de courir plus vite, d’augmenter sa force et ses capacités physiques générales. Et en plus, cet implant nommé Stem lui parle dans sa tête!

Et à partir de là, on a l’impression que Venom a en fait été une copie d’Upgrade, car il y a pas mal de similitudes entre les deux films! Le héros pense d’abord avoir pété un plomb, puis va tenter d’accepter ce nouvel hôte. Stem est capable de prendre le contrôle de Grey lorsque celui-ci lui donne l’autorisation, ce qui va lui permettre de se sortir de quelques situations potentiellement dangereuses! Whannell va filmer le tout avec une esthétique intéressante et en plaçant son récit dans une atmosphère plutôt bien travaillée! La musique de Jed Palmer aide d’ailleurs beaucoup à s’immerger dans ce monde futuriste, avec des résonances inquiétantes et un rythme prenant.

Le film offre des séquences de combat assez étranges, avec un Grey contrôlé par Stem qui agit mécaniquement, faisant de Grey un simple spectateur de son corps en action. La collaboration n’est pas forcément aisée car Stem est prêt à user de méthodes radicales tandis que Grey est d’une nature bien plus tranquille. Ca rappelle bien évidemment encore une fois Venom, et le plus troublant c’est que l’acteur Logan Marshall-Green a de faux airs de Tom Hardy! La boucle est bouclée… Marshall-Green a joué dans 24 Heures Chrono ou dans Quarry, et il incarnait rapidement le premier Shocker dans Spider-Man : Homecoming ^^ Il donne une belle intensité à son personnage, et apporte quelques touches d’humour à cette histoire de vengeance bien violente.

Upgrade est une sympathique petite découverte, qui vaut mieux que certains films de SF trop prétentieux. Son aspect outsider et parfois artisanal joue en sa faveur, en lui conférant une belle authenticité, et les quelques expérimentations graphiques de Leigh Whannell s’avèrent réussies!

Publié dans 2010's, Cinéma | Laisser un commentaire