Les news de la semaine : les derniers Mutants

 

Le 1er avril verra débarquer l’ultime production X-Men de la Fox, qui est depuis passée sous le patronat de Marvel. Ce chant du cygne est d’autant plus triste qu’il est constitué par une oeuvre qui générait l’une des plus grosses attentes, et que de reports en reshoots (même pas avérés finalement??), on espère plus simplement que le film soit au moins cohérent et potable… C’est dire dans quelle ambiance la post-production dramatique du film de Josh Boone a eu lieu… Mais tant qu’il n’est pas visible, on peut toujours espérer que le film ne soit pas affecté du syndrome X-Men : Dark Phoenix!

En attendant le verdict final dans un peu moins de 2 mois, on va faire plus ample connaissance avec les différents protagonistes, à travers des photos du film. Pour la petite histoire, les Nouveaux Mutants ont été créé par Chris Claremont (incontournable dans l’univers des X-Men!) et Bob McLeod en septembre 1992, dans le graphic novel Les Nouveaux Mutants donc. La création de cette équipe intervient alors que les X-Men ont disparu dans l’espace et sont présumés morts. Il s’agit de la première équipe dérivée des X-Men originels, et met en place des adolescents pas encore totalement familiarisés avec leurs pouvoirs.

On commence par Mirage, alias Danielle Moonstar, une Cheyenne dont le pouvoir est de générer des illusions en percevant les peurs et les désirs des gens. Elle fait partie de la toute première équipe des Nouveaux Mutants. Elle est incarnée par Blu Hunt (Another Life). Son pendentif est-il une indication sur l’identité du méchant, le Démon Ours?

 

Solar (Roberto da Costa) est lui aussi un membre originel de la formation, capable de développer une force surhumaine en absorbant l’énergie solaire. Il est d’origine brésilienne, et sera joué par Henry Zaga (13 Reasons why). Une version futuriste du personnage a déjà été présentée à l’écran, dans X-Men : Days of future Past, sous les traits d’Adan Canto, mais n’a pas marqué les foules… Une autre version alternative a vu le jour dans la série The Gifted, où il répondait au nom de code d’Eclipse, et était interprété de manière larmoyante par Sean Teale. Pas inoubliable non plus donc.

 

Félina (Rhane Sinclair) a le don de se transformer en louve, et est d’origine écossaise. C’est la célèbre Maisie « Arya Stark » Williams qui l’interprète, et là encore, il s’agit d’un personnage de la toute 1ère version de l’équipe.

 

Rocket, alias Sam Guthrie, est un ado originaire du Kentucky, où il vivait tranquillement avec ses parents dans une ferme. Sa condition mutante lui donne la capacité de se déplacer tel une fusée, et il est invulnérable lorsqu’il est en vol. Il fait lui aussi partie de la première équipe des Nouveaux Mutants. C’est l’acteur Charlie Heaton qui lui prête ses traits, et on a déjà pu le voir dans Strangers Things.

 

Magik est le seul personnage à ne pas avoir été là à la création de l’équipe, qui comportait un 5ème membre : Karma, une Vietnamienne capable de posséder les gens à travers leurs esprits. Magik quant à elle a des dons de sorcellerie, et est également capable de se téléporter. Elle est la soeur de Colossus, célèbre membre métallique des X-Men. Là encore, on a une origine différente puisqu’elle vient de Russie, ce qui fait de cette équipe des Nouveaux Mutants un melting-pot plutôt intéressant. Magik est interprété par Anya Taylor-Joy, qui a déjà une carrière cinématographique bien riche : The Witch, Morgane, Split, Glass, et un passage par la TV avec Peaky Blinders. J’ai pioché toutes ces photos sur l’excellent site Les Toiles Héroïques, qui est une de mes sources privilégiées en matière de comics!

 

On termine ces news avec une photo de la série The Falcon and the Winter Soldier, ainsi qu’une belle affiche pour Black Widow. Le bloc soviétique en force! ^^

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire

Que Ta Volonté soit faite (Maxime Chattam, 2015)

Je poursuis mon exploration de la bilio de Maxime Chattam, avec ce roman bien sombre qui va se concentrer sur un individu totalement malsain et diabolique. Jon Petersen est un pur psychopathe dont on va suivre les exactions, et dont on va également découvrir le passé. Maxime Chattam va littéralement nous faire entrer dans sa tête (et dans sa folie), ce qui s’avère très dérangeant et pourtant prenant. Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion d’essayer de comprendre ce qui pousse un psycho à perpétrer ses actes…

Pour la petite histoire, ce bouquin de déroule dans la petite ville de Carson Mills, dans le Midwest, ville que l’on retrouvera en partie dans Un(e)secte du même auteur. La religion a son importance dans cette bourgade, puisque on a une église luthérienne et une église méthodiste, ce qui va évidemment provoquer des querelles entre les 2 communautés. Jon Petersen fait partie d’une famille issue des 2 branches religieuses, ce qui créa des tensions violentes. Il a été marqué par ce climat de violence, et perpétue cet héritage familial de manière bien dramatique…

On va parallèlement suivre l’enquête de Jarvis Jefferson, le shérif de la ville, suite à des viols et un meurtre. Dans une petit ville aussi tranquille, tout est forcément lié, et il va tenter de mettre la main sur le coupable. On est prévenu dès le départ par un mystérieux narrateur que ce récit sera difficile, et qu’il nous impliquera émotionnellement jusqu’au bout, ce qui est effectivement le cas. Entrer dans la tête d’un psychopathe n’est pas chose aisée, car on trouve forcément quelques traces d’humanité, mais surtout aussi quelques éléments qui nous sont renvoyés comme par un miroir. Les monstres existent, mais ils sont de la même espèce que nous…

Maxime Chattam crée une intrigue prenante, ce qui n’est pas étonnant au vu de ses capacités, et on plonge dans cette enquête avec à la fois un vrai plaisir littéraire et une sensation de dégoût vis-à-vis du personnage de Jon. Sa propension à aimer les jeunes filles va nous conduire à des scènes très malsaines, et il faut accepter cette part de glauque pour continuer la lecture. Mais Chattam gère très bien son récit, offrant une évolution étonnante et jouant avec les sensations des lecteurs de manière très habile. Que Ta Volonté soit faite n’est pas son bouquin le plus aisé à lire de par son propos, mais il s’avère très réussi!

Publié dans Bouquin | Laisser un commentaire

Le clip de la semaine : Suzane – SLT

C’est en 2017 que Suzane, de son vrai nom Océane Colom, se lance dans la chanson, et elle connaît ses premiers succès en 2018 avec les titres L’Insatisfait et La Flemme. La jeune femme a un penchant artistique depuis son plus jeune âge, puisqu’elle a commencé la danse classique à 5 ans, et le chant à 14 ans. C’est l’année 2019 qui sera déterminante, puisqu’elle la consacrera entièrement à la musique, effectuant une tournée de plus de 200 dates! Evidemment, avec des textes aussi forts, elle laisse une trace indélébile dans la mémoire du public, et gagne rapidement une notoriété très méritée.

Le mois dernier est sorti son 1er album, Toï Toï (le terme provient de l’Allemand « toï toï toï », qui est une interjection utilisée pour féliciter quelqu’un ou lui souhaiter bonne chance), et c’est une pure pépite comme on en découvre très rarement! Je vous invite à découvrir ce SLT qui représente très bien la tonalité de l’album, avec ses textes très engagés et tellement brillants! Ca fait du bien de trouver quelqu’un qui a quelque chose à dire en y mettant la plus grande intelligence pour le signifier!!!

Et cerise sur le gâteau, la musique minimaliste électro s’avère elle aussi envoûtante, tout comme les chorégraphies (on voit bien sa connaissance du monde de la danse). Tout ça pour dire que SLT, et par extension l’album Toï, Toï sont à voir et à écouter en priorité! 🙂

Publié dans Le clip de la semaine | Laisser un commentaire

Focus : trilogie, tétralogie, et après?

L’autre jour en rédigeant Les News de la Semaine, j’ai cherché le terme correspondant à une saga de 9 films, et je me suis dit que ce serait intéressant de faire un récapitulatif de tous les termes existants. C’est plutôt ludique, et ça vous permettra d’avoir l’air malin dans les discussions mondaines ^^

Le principe de la saga n’est évidemment pas uniquement cinématographique, et se décline aussi dans le domaine littéraire, pictural ou encore musical. Je piocherai principalement dans l’univers du 7ème art pour apporter des exemples aux différentes définitions.

sagas de 2 films : il existe 2 termes possibles, le plus classique étant le diptyque (dont on ne sait jamais où placer le « i » et le « y », alors pensez juste à l’ordre dans l’alphabet ^^), qui nous provient des univers de la peinture et de la sculpture, avec des oeuvres qui sont composées de 2 panneaux se complétant. Exemple : le diptyque de Stilicon datant de 395, ou Le triomphe de la Chasteté de Pierro della Francesca.

 

Le second terme est un néologisme appelé dilogie. Pour ma part, je préfère le terme plus ancien! Quelques exemples de diptyques : Gremlins, Terminator (comment ça non, j’insiste!!!), The Raid, Kill BillMémoires de nos Pères / Lettres d’Iwo Jima, French Connection

 

3 films : une trilogie : Retour vers le Futur, Le Parrain, la Trilogie du Dollar (Pour une Poignée de Dollars, Et pour quelques Dollars de plus, Le Bon, la Brute et le Truand), Austin Powers, Evil Dead

4 films : l’erreur commune est de dire quadrilogie, alors oubliez vite ce vilain mot et préférez-lui celui de tétralogie, issu du préfixe grec « tétra » signifiant 4, comme dans tétraplégique. Indiana Jones, L’Arme Fatale, Hunger Games, Les Dents de la Mer, Mad Max, Universal Soldier (cas d’école intéressant, car il y a 2 sagas qui se sont construites parallèlement, une se poursuivant avec 2 films, l’autre avec 2 téléfilms!)…

5 films : une pentalogie. Die Hard, L’Inspecteur Harry, American Warrior (oui, car American Warrior II : le Chasseur n’a rien à voir avec la saga…), Jack Ryan (avec une série en plus pour ce dernier), Terminator (Terminator : Dark Fate étant un soft reboot : il est une suite directe du 1 et 2, créant donc une nouvelle trilogie en faisant abstraction des épisodes 3, 4 et 5)…

6 films : une hexalogie. La Saga de l’Anneau (Le Seigneur des Anneaux + Le Hobbit), Resident Evil, Mission : Impossible, Tremors, la saga des Zombies de Romero 

 

7 films : une heptalogie : Police Academy, Chucky (car Child’s Play : la Poupée du Mal est un remake), Paranormal Activity, Halloween (puisque Halloween 3 : le Sang du Sorcier n’a rien à voir avec la saga, et que le dernier est un soft reboot, faisant suite au tout premier La Nuit des Masques)…

8 films : une octalogie : Freddy Krueger, la saga originelle qui comprend également Freddy contre Jason, Hellraiser, Alien (avec les Alien vs Predator et les 2 daubes de Prometheus et Alien : Covenant), Rocky (avec les Creed), Amityville (en 2005, c’est un remake qui relance une saga)…

9 films : une ennealogie. On se la pète là hein? ^^ La Panthère Rose

 

10 films : une décalogie : Fast & furious (avec le spin-off Fast & furious : Hobbs & Shaw), Harry Potter (avec Les Animaux Fantastiques)…

11 films : une hendécalogie : Vendredi 13, Star Wars

12 films : une dodécalogie : j’en ai pas trouvé…

13 films : une triskaidécalogie (ça devient franchement chaud là!) X-Men (13 avec Les Nouveaux Mutants qui sort le 1er avril), Star Trek (puisque les films modernes sont connectés aux anciens grâce aux univers parallèles)…

 

Ca devient très compliqué après… Tétrakaidécalogie pour 14, icosalogie pour 20, icosikaitétralogie pour 24, triacontalogie pour 30… Du coup je vous donne les nombres suivants sans le terme ^^

15 films : pentakaidécalogie : Puppet Master.

23 films : icosikaitrilogie : le MCU, en constante évolution! ^^

25 films : une icosikaipentalogie, eh ouais les gars. James Bond, Mourir peut attendre étant le 25ème épisode à venir. Car Casino Royale et Jamais plus jamais ne font pas partie de la saga! Ni le téléfilm Casino Royale de 1954.

26 films : icosikaihexalogie : la saga Zatoichi.

 

Godzilla : tricontakaitrilogie : 33 films japonais!

 

50 films : pentaconlogie? la saga C’est dur d’être un Homme, Tora-San en Japonais, avec le même acteur tout au long de la saga!!!

 

77 films (là franchement je suis largué ^^), au minimum , la saga Wong Fei Hung, avec également le même acteur dans le rôle!!! La saga Il était une fois en Chine redémarrera un cycle, et il y aura aussi The Grandmaster, etc…

 

Et si vous n’avez pas le vertige avec tout ça, je vous mets un lien sur un article très intéressant qui s’intéresse lui à une théorie ultime dans le monde des séries télés, la théorie Westphall : avec ça, une saga de 77 films, c’est peanuts! ^^

Publié dans Focus | Laisser un commentaire

Les news de la semaine : Vroum Vroum!!!

En 19 ans, la saga Fast & furious atteint son 9ème épisode (10ème si on compte le spin-off Fast & furious : Hobbs & Shaw), ce qui vous permettra de placer le mot « ennealogie » dans les soirées mondaines! (« décalogie » pour 10 films si jamais ^^) Bon, on bouffe du moteur Diesel depuis 2001 et Fast and furious, et le réalisateur attitré de la saga Justin Lin (Fast & furious : Tokyo Drift, Fast and furious 4, Fast & furious 5 et Fast & furious 6 (le meilleur!!!) rempile pour ce film logiquement baptisé Fast & furious 9 (vous aussi, vous vous demandez pourquoi on a parfois « and » et parfois « & » dans le titre?? Mais est-ce finalement si important?) Bref, Justin Lin revient pour ce qui s’annonce comme un spectacle bien barge à base de watuuuuuures qui vont vite et qui ne respectent pas les lois de la gravité! Pas grave, y a John Cena en bad guy, et ça ça le fait plutôt pas mal, pour une fois qu’il passe heel!!! On a en plus du beau monde avec le reste du casting, Charlize Theron, Helen Mirren, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster, Nathalie Emmanuel, Michael Rooker… Manque plus que The Rock et Jason Statham, mais ça c’est une autre histoire… Et pourquoi pas Ryan Reynolds?? ^^

Bon, la BA laisse vraiment augurer d’un spectacle bien jouissif et régressif comme les aime Baboulinet, et moi aussi de temps en temps ^^ Les séquences de combat semblent avoir été chorégraphiées avec classe, on espère juste que ce sera pas haché menu au montage comme d’habitude… Tout ça pour dire que le film sort le 20 mai, que la bande-annonce spoile méchamment sa race, mais bon pour celui-là je m’en fous ^^ Vous m’en direz des nouvelles!

 

Stoppez tout!!! Owen Wilson a été embauché pour jouer dans Loki!!! Une annonce totalement dingue qui laisse sérieusement à penser que la série sera sacrément what the fuck!!! C’est tout ce qu’on espère en tout cas, surtout qu’il est annoncé dans la totalité des épisodes! Shangai Kid, Mon Beau-Père et moi, Zoolander, La Famille Tenenbaum, Starsky et Hutch, Sérial Noceurs… Sa filmo fait la part belle aux comédies barges, et on verra s’il maintient le cap! En tous les cas, c’est une excellente nouvelle de le voir donner la réplique à Tom Hiddleston, et ça rehausse encore l’attrait pour cette série Marvel!

 

Si cette vague incessante de remakes live des classiques Disney me laisse globalement froid, j’avoue que ma curiosité a été bien piquée par la BA de ce Mulan en chair et en os! Niki Caro semble avoir misé sur un vrai respect visuel du film de guerre asiatique, et on sent une possible épopée sauvage planer dans ces images. Le casting lui-même est une très belle caution du genre, avec Donnie Yen, Gong Li, Jet Li et Jason Scott Lee. L’actrice principale s’appelle Yifei Liu, donc elle a aussi un peu de « Li » dans son blaze ^^ En attendant de découvrir ce film le 20 mars en salles, on admirera les affiches portraits des personnages, ainsi qu’une superbe affiche.

 

Vous vous rappelez l’époque où on attendait la sortie prochaine des Nouveaux Mutants? Effectivement, c’était il y a bien longtemps… Mais on se remet doucement en mouvement, avec une sortie calée au 1er avril 2020, qui approche donc officiellement! On a donc droit à une affiche étrange et sympa pour le film maudit de Josh Boone! On croise les doigts?

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire