Les news de la semaine: Mysterious Skin

Le film connu sous le titre de travail Untitled Spider-Man: Homecoming Sequel débarquera par chez nous le 10 juillet 2019, et on commence à avoir des infos casting solides. On apprend par exemple que Michael Keaton reprendra le rôle d’Adrian Toomes, alias le Vautour, ce qui devrait être intéressant au vu de la fin du premier opus. Et en toute logique, on devrait avoir droit au Scorpion, si l’on s’en réfère là encore à la fin du premier film.

Mais une autre info est tombée, à savoir celle de la présence d’un autre bad guy emblématique du Tisseur et qui n’avait jusqu’à présent jamais eu droit à sa version sur grand écran, j’ai nommé Mystério! Ce mystérieux homme-bocal sera donc bien présent dans cette suite, et le nom de Jake Gyllenhaal se murmure dans les couloirs…  Le spécialiste des effets spéciaux Quentin Beck a toujours voulu prouver qu’il était supérieur à Spidey, et ce personnage apparu en juin 1964 dans les pages de The Amazing Spider-Man 13 est rapidement devenu un ennemi récurent. Il n’a pas de super-pouvoirs, mais est équipé d’un arsenal de produits chimiques et de machines destinées à créer des illusions. C’est également un cascadeur aguerri rompu à l’art du combat. Alors, ce serait pas sympa de voir Gyllenhaal sous le masque? Et puis on semble bien se diriger vers les Sinister Six avec tout ça!

 

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire

Le(s) clip(s) de la semaine: Top Dogs

J’avais envie de rendre hommage cette semaine à ces meilleurs amis de l’homme qui sont devenus malgré eux des stars du net, grâce à des détournements et des montages juste ultimes qui ne peuvent que vous faire pleurer de rire! A chaque fois que je les regarde, ça me fait le même effet bordel! Donc merci à vous, les Toast Dogs, et merci à toi, Gabe the Dog, pour ces barres de rire avec ces magnifiques reprises de classiques de la zik!!!

 

Publié dans Le clip de la semaine | Laisser un commentaire

Marvel: les Agents du S.H.I.E.L.D. saison 5 (2017)

Si on avait pris l’habitude que les saisons se suivent et se ressemblent depuis le démarrage de cette série en 2013, il faut pourtant bien avouer que le premier arc de cette saison 5 a été une vraie belle surprise! En 10 épisodes, les auteurs nous ont livré une aventure assez incroyable et qui a fonctionné grâce à un regard totalement décomplexé et une volonté évidente d’innover! Alors oui, ces 10 épisodes passés dans l’espace constituent certainement le meilleur moment de toute la série depuis ses débuts!

L’intro du 1er épisode est juste énorme, tant dans sa narration que dans sa forme, et est une ouverture exemplaire pour la suite des événements. Et c’est là que Marvel: les Agents du S.H.I.E.L.D. parvient à se renouveler, car c’est un point de départ inédit et qui va permettre d’explorer un territoire neuf, sans se soucier de la chronologie élaborée jusque-là. En fait, le spectateur va être totalement surpris par la direction prise par les auteurs, et pour une série d’habitude ultra codifiée et balisée, ça fait du bien de pouvoir respirer un peu et de ne pas savoir à l’avance où on va se diriger!

On va même avoir droit à des bad guys solides, ce qui n’est d’habitude pas le fort du show de Maurissa Tancharoen, Jed Whedon et Joss Whedon. Le personnage de Kasius s’avère plutôt impressionnant, et l’interprétation de l’acteur iranien Dominic Rains lui donne une froideur et une implacabilité qui fonctionnent très bien. A ses côtés, la Française Florence Faivre joue Sinara, une combattante aguerrie elle aussi impitoyable, et elle constitue un des atouts de cette saison. On a aussi Jeff Ward, transfuge de la saison 2 de Channel Zero, qui joue un individu peu scrupuleux toujours prompt à retourner sa veste. On va en fait découvrir toute une galerie de nouveaux personnages avec cette aventure spatiale, et ça va faire un bien fou à la série de sortir de ses sentiers balisés!

Une fois encore, c’est Henry Simmons qui s’avère le plus talentueux, et son personnage de Mack est le plus complexe et travaillé. Cet acteur mériterait totalement d’intégrer un film Avengers, il ne dépareillerait pas parmi les héros, tant sa présence est forte. Il est capable de créer de vraies émotions pour l’instant d’après être totalement à l’aise dans des scènes beaucoup plus violentes. Henry Simmons parvient donc à faire de Mack un pivot central pour l’équipe, ce qui n’est que justice. Clark Gregg est toujours efficace dans le rôle emblématique de Phil Coulson, même si c’est davantage par son capital sympathie que le personnage fonctionne. Il n’y a pas réellement de prise de risque dans le travail sur le personnage, mais il parvient là encore à tenir le groupe. Sinon on a toujours les mêmes avec May, Daisy, Fitz, Simmons et Yo-Yo, et on aurait aimé cette année encore voir des personnages connus des comics intégrer la série… Mais les producteurs ont décidé de s’en passer, et ce n’est pas le timide retour de l’Homme Absorbant qui changera cet état de fait.

Cet aspect est tout de même problématique, car faire une série Marvel sans offrir aux fans de nouvelles transpositions de personnages issus des comics, c’est dommage… Et passée cette parenthèse spatiale, Coulson et sa bande vont revenir sur Terre afin de poursuivre la série de manière à nouveau classique, et on va rapidement perdre tous les bénéfices de ce 1er arc tout simplement excellent! On va revenir à la lutte contre l’Hydra, avec des personnages très fades comme la générale Hale et sa fille Ruby… Un schéma tout de suite moins travaillé qui va toutefois faire le job, mais sans la prestance et l’efficacité des 10 premiers épisodes. Et que dire du Général Talbot?? Adrian Pasdar cabotine à mort et gâche bien le personnage…

Les audiences US étant de plus en plus faibles, on s’attendait à un arrêt de la série, qui a finalement été renouvelée pour une saison 6, mais composée uniquement de 13 épisodes. A voir si cela redonnera un coup de fouet au show, en tout cas le dernier épisode de cette saison 5 était une très belle fin!

Publié dans Adaptations Marvel, Série | Laisser un commentaire

Les news de la semaine: Miss Marvel!

Après Captain Marvel, nous aurons droit de découvrir Miss Marvel! Kevin Feige a en effet révélé lors d’une interview son intention de transférer le personnage de Kamala Khan sur grand écran, et la jeune ado sera donc la première super-héroïne musulmane au cinéma! Il faut dire que sa série de comics a été un joli succès, puisque là encore elle était la première héroïne musulmane. Kamala est une jeune fille de 16 ans d’origine pakistanaise, élevée dans une famille très croyante, et la découverte de ses pouvoirs inhumains va la mener dans une direction à laquelle elle n’aurait jamais songé! Elle fait actuellement partie des Champions, équipe qu’elle coache avec une belle énergie et une grande conviction. Voir Kamala sur grand écran serait donc une très belle avancée culturelle et promettrait encore une fois de partir vers une nouvelle direction dans le MCU! On a pas plus d’infos sur cette adaptation, aura-t-elle un film solo, apparaîtra-t-elle dans le prochain Avengers? On va laisser passer un de temps avant de le découvrir!

 

Une 6ème saison pour Marvel: les Agents du S.H.I.E.L.D., qui ne s’arrête plus! La série des Tancharoen poursuit son chemin, mais se verra amputée de pas mal d’épisodes, puisqu’elle n’en comportera plus que 13. L’érosion dangereuse de l’audience US est à l’origine de cette coupe, et il pourrait bien s’agir de la dernière chance pour Coulson et sa bande. Cette (ultime?) saison sera diffusée à l’été 2019, donc après les événements du prochain Avengers.

 

 

Outre Miss Marvel, Marvel Studios planche actuellement sur un film centré sur les Eternels! Ces humains génétiquement modifiés il y a des millénaires ressemblent beaucoup aux Inhumains, et comme Marvel a totalement foiré la série télé Inhumans, les Eternels sont une belle seconde chance de relancer la machine!

 

Si vous êtes fan de Queen, vous allez certainement apprécier la bande-annonce de Bohemian Rhapsody! Rami Malek endosse le rôle du leader charismatique du groupe, pour ce biopick centré donc sur cette figure atypique de Freddie Mercury!

 

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire

L’Arme fatale saison 2 (2017)

Je me rappelle à quel point j’étais dubitatif (le mot est faible) lorsque j’avais appris qu’on avait osé touché à la saga mythique pour en faire une série télé… Et pourtant, malgré cette méfiance et ces à-priori certains, j’avais été vraiment bluffé par la haute tenue d’une première saison vraiment très réussie! Clayne Crawford se réappropriait le rôle de Martin Riggs avec une vivacité et une profondeur impressionnantes, et Damon Wayans endossait le rôle de Roger Murthaugh avec une belle dimension familiale et une bonne dose d’humour, ce qui ne l’éloignait finalement pas trop de Ma Famille d’abord! Bon, je ne vais pas vous refaire la critique de la saison 1, si vous voulez la lire, ça se passe par ici!

On avait laissé Martin Riggs sur une mission très délicate en fin de saison, puisqu’il devait se rendre au Mexique afin de tuer un chef de cartel responsable de la mort de sa femme. On pensait du coup que la saison allait se dérouler en grande partie en-dehors des Etats-Unis, mais sa vengeance aura finalement été très expéditive, puisqu’il reviendra rapidement aux USA! Ce qui faisait la très grande réussite de la saison 1, c’était sa justesse dans l’écriture et dans l’émotion, avec un équilibre parfait entre l’humour et le drame. Martin Riggs est un homme à fleur de peau et toujours sur le fil du rasoir, ce qui donnait tout son charme aux films et à cette saison 1. Dans cette seconde saison, on sent que la formule a été payante et qu’on souhaite surtout la garder intacte, mais il y a un petit effet de répétition qui se fait sentir… Le duo Clayne Crawford/Damon Wayans fonctionne toujours, mais on sent que les situations sont plus calculées et moins instinctives.

On nous ramène également un certain Leo Getz, qui n’a malheureusement pas la présence et la fibre comique d’un Joe Pesci! L’acteur Thomas Lennon gesticule comme il peut et parvient à sauver les apparences, mais il n’a pas l’aura et la folie du Leo Getz originel! Tout au long de ces 22 épisodes, on sent que la construction scénaristique joue avec quelques facilités, dans le sens ou il y a à chaque fois une enquête en cours qui sera résolue en un épisode, tout en y mêlant les joutes familiales des Murtaugh et les tendances suicidaires de Riggs. Et à force, on commence à rapidement deviner qui est le méchant de l’épisode de la semaine, car ce n’est jamais celui qui semble tout désigné… Malgré cela, on suit encore avec plaisir ces retrouvailles hebdomadaires avec cette tête brûlée et ce vieux flic qui aimerait tellement être tranquille, et leurs aventures fonctionnent en mêlant action, explosions et humour. Les moments entre la psy Maureen Cahill et Riggs constituaient une des très belles réussites de la saison 1, ici on sent encore une fois une certaine redite dans ce schéma… Sauf à un rare moment ou Riggs commence enfin à se confier vraiment.

Il y a de bons personnages secondaires, mais qui sont trop souvent en retrait, comme le médecin-légiste Scorsese, l’agent Bailey, le capitaine Avery qui doit constamment rattraper les bourdes de ses 2 agents, ou la famille Murtaugh avec Trish, Riana et Roger Jr. Une évolution intéressante est à noter avec les flash-backs consacrés à la jeunesse de Martin, et à la relation difficile avec son père. Par contre ces aspects familiaux prennent trop d’importance dans son présent, selon moi. Riggs va tenter de recommencer une vie amoureuse, ce qui ne sera pas de tout repos pour un homme aussi perturbé que lui… Mais il y a des aspects touchants, même si on préfère le personnage en mode torturé finalement!

Cette seconde saison est donc en-dessous de la première mais se regarde agréablement, par contre il s’agit de la dernière pour l’acteur Clayne Crawford, viré pour harcèlement moral! En effet, son comportement à priori odieux sur les tournages lui auront coûté sa place, puisque la production a tout simplement décidé de le bannir! Un comble pour une série dont il est le personnage principal, et qui va pourtant connaître une saison 3! C’est Sean William Scott, le Stiffler d’American Pie, qui reprendra le flambeau en jouant le rôle du demi-frère de Martin Riggs (histoire de garder le nom de famille)! C’est une situation assez dingue, et méritée pour Crawford apparemment, même s’il incarnait à la perfection cette version du personnage. Mais cela prouve que personne n’est à l’abri, et ce type de comportement inacceptable se doit d’être puni. Maintenant, j’avoue ne pas être fan de Sean William Scott, donc l’aura de la série risque de ne pas être la même… Mais c’est une décision qui a dû être très difficile à prendre, et sachant qu’il y a tout un staff qui bosse dur sur une série, les agissements d’un seul homme ne méritent pas de sanctionner toute une équipe…

Publié dans Série | Laisser un commentaire