Les news de la semaine: Alone in the Dark

La série allemande Dark avait clairement été une excellente surprise en décembre dernier, et une saison 2 avait rapidement été officialisée, alors que l’on était resté sur un cliffhanger bien cool! Le tournage est imminent, et Netflix a dévoilé 2 images de cette future saison, qui ont certainement été prises sur le tournage du dernier épisode. On y découvre Jonas (Louis Hofmann), le personnage principal, pris dans une nouvelle boucle temporelle… L’attente va être longue, puisque le show ne sera de retour que l’année prochaine, sans date précise pour l’instant!

 

Une recrue de choix pour l’Untitled Terminator Reboot, puisque c’est le Ghost Rider de Marvel: les Agents du S.H.I.E.L.D. qui endosse le rôle du nouveau Terminator! Gabriel Luna était l’une des très bonnes surprises de la 4ème saison de la série dédiée à Coulson et ses agents, puisqu’il incarnait un Robbie Reyes réaliste et complexe. Cette version moderne du Rider s’avérait très intéressante, et voir Luna décrocher un rôle aussi emblématique dans le film de Tim Miller est une très bonne nouvelle, qui devrait en toute logique lui permettre une exposition méritée!

 

La série Cloak & Dagger se rapproche tranquillement, puisqu’elle débutera le 7 juin prochain. On a droit aujourd’hui à quelques visuels supplémentaires nous présentant les 2 ados à super-pouvoirs, incarnés respectivement par Aubrey Joseph et Olivia Holt, et on espère que ce show signé Joe Pokaski (qui était déjà scénariste et producteur sur Daredevil) sera plus proche de Runaways que de The Gifted!

 

 

La promo d’Ant-Man et la Guêpe se poursuit à un bon petit rythme, le film ne voulant pas se faire oublier alors que le mastodonte Avengers: Infinity War se prépare à envahir les salles! On a donc droit cette semaine à 2 visuels nous présentant ce bon vieux Scott Lang et Hope Van Dyne! Sortie le 18 juillet.

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire

Le clip de la semaine: No One is innocent – Ali (King of the Ring)

 

Mine de rien, ça fait 25 ans que les Frenchies de No One is innocent nous balancent leur fusion bien énergique, et leur 8ème album Frankenstein est dans les bacs depuis le 30 mars dernier! L’occasion d’écouter le morceau Ali (King of the Ring), hommage à l’immense figure sportive et contestataire du boxeur mythique, présenté avec la même rage et le même punch qui animent le groupe depuis 25 ans! 😉

 

Publié dans Le clip de la semaine | 2 commentaires

Deadpool 11: Le Clown et le Vieux

Un numéro de Deadpool sans épisode de la série principale Deadpool! OK, je prends, même si ça fait vraiment très mal de commencer avec cette purge qu’est devenue Spider-Man/Deadpool depuis le départ de Joe Kelly et Ed McGuiness! J’ai beau être un gars plutôt tolérant, je ne sais pas du tout comment on peut cautionner le « travail » du scénariste Joshua Corin…  Les vannes sont éculées à mort (« Tu as appris à tirer où, toi? A l’Académie des Stormtroopers? » « Vous savez l’heure qu’il est, les gars? L’heure de votre test d’empoisonnement au plomb! ») Corin ne rend donc à aucun moment justice à la folie et à l’humour du personnage, et se plante intégralement dans cette aventure en duo qui n’a aucun intérêt, avec la poursuite d’un vilain lambda dont on se contrefout. Will Robson limite un peu la casse au niveau des dessins, même si ses visages laissent parfois à désirer… Et l’ajout de Guignol au casting n’est pas des plus enthousiasmants non plus. Bref, je ne sais pas s’ils seront encore sur la série le mois prochain, mais cet arc était une vraie belle daube!

Suite et fin de Deadpool kills the Marvel Universe again, avec les chapitres 4 et 5 de la mini-série signée Cullen Bunn et Dalibor Talajic. Il y a un côté répétitif à l’ensemble, avec les héros qui suivent la trace sanglante de Deadpool, manipulé par des super-vilains pour tuer tous les super-héros. Mais là où ça devient intéressant, c’est dans le dernier épisode, quand Wade se sort de cette hypnose et se met à trancher les bad guys en rondelle! Le voir trucider Carnage, Mysterio, le Caïd et bien d’autres, ça donne un côté très inattendu avec tous les personnages Marvel qui se combattent depuis des décennies sans jamais vraiment se tuer! Dans cet univers parallèle, Deadpool achève bien ses ennemis, et il le fait de manière très violente! Le combat contre Bullseye est d’ailleurs bien radical aussi et finalement très logique! Il y a dans cet épisode final un bel effort en matière d’action et de violence, qui permet d’apporter une conclusion satisfaisante à un arc un peu paresseux par moments.

On entame Deadpool vs Old Man Logan de bien belle manière avec cette intro savoureuse, où les 2 héros se voient balancés sur la gueule des projectiles de plus en plus énormes! Passée cette intro, Declan Shalvey et Mike Henderson nous convient à une aventure somme toute classique, et aux dialogues qui ne brillent pas par leur originalité. C’est du comics mainstream tablant sur la réunion de 2 héros qui ont fait recette au cinéma, alors ça peut toujours marcher auprès des lecteurs… Le pitch est pas mal, avec des bad guys qui poursuivent une jeune mutante capable de téléporter des objets, et Logan et Wade venant à sa rescousse. Rien de bien original donc, mais quelques moments d’action sympas, dont notamment cette intro bien jouissive donc!

On termine par le 4ème épisode de Cable, et avant-dernier chapitre de l’arc Conquest. Cable poursuit ses voyages temporels à la recherche de Conquête, un super-vilain désireux d’acquérir tous les morceaux d’un artefact ancien, ce qui lui conférerait des pouvoirs sans limite sur l’espace-temps. Les 2 ennemis se retrouvent en Russie à l’ère des Tsars, avec notamment un certain Raspoutine. Yildiray Cinar assure une belle partie graphique, ce qui permet d’apprécier ce comics qui s’avère pourtant un peu léger au niveau du scénario. James Robinson se contente en effet de multiplier les voyages et les époques donc, sans que le fond gagne en solidité. Cette série est l’exemple typique d’un comics qu se lit tranquillement mais qui ne fera pas de vague. Et là encore, la sortie de cette nouvelle série doit beaucoup au cinéma, puisque Cable sera présent dans Deadpool 2

Publié dans Deadpool | Laisser un commentaire

Les news de la semaine: Le Monde de Nemo

Ca faisait un petit moment qu’on n’avait pas eu de film de requin à se mettre sous la dent, heureusement Jason Statham vient rétablir la situation avec The Meg, qui devrait faire passer le grand blanc des Dents de la Mer pour un poisson-clown. On dit souvent que la taille ne compte pas, mais quand on voit le bestiau, on pourrait bien changer d’avis cette fois, et je pense que c’est l’adversaire plus costaud auquel Statham ait jamais été confronté! Mais tout va bien, il a un couteau. C’est Jon Turtletaub (Ninja Kids, Rasta Rockett, la saga Benjamin Gates…) qui réalise, et on ne sait pas trop si l’ensemble sera plutôt flippant ou plutôt parodique… En tout cas le début de la BA  est très bon, après ça devient plus soft malheureusement… On jugera sur pièce le 15 août!

 

Sinon, il se pourrait bien qu’on n’oublie jamais Deadpool 2 après l’avoir vu…

 

Après le succès d’Atomic Blonde, l’actrice et productrice Charlize Theron confirme une suite aux aventures de Lorraine Broughton! Le film signé David Leitch (le réal de Deadpool 2!) était une pure tuerie baignant dans un contexte de Guerre Froide bien violent, et saupoudré d’une musicalité juste sublime! Un Jason Bourne en mode féministe qui a su conquérir son public, il faudra néanmoins suivre l’évolution du projet pour voir qui pourrait bien passer derrière la caméra (Leitch de nouveau, avant un film X-Force? ^^).

 

Si la seconde saison de Jessica Jones n’a pas atteint les sommets de la 1ère, on aura tout de même bien droit à une 3ème salve de la part de Netflix! On espère que Trish Walker mettra enfin du sien dans les combats urbains, et on attend de vrais bad guys cette fois!

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire

Avengers 10: Sacrifices

3 mois après le départ de Deadpool des Uncanny Avengers, petit retour sur le magazine Avengers histoire de prendre des nouvelles de toutes ses séries! On est évidemment toujours en plein Secret Empire, et on va commencer par la série Avengers dont l’épisode 10 va nous montrer le quotidien de l’équipe de « héros » fidèle à Captain America. On a un Octopus en mode supérieur, dont l’esprit a été transféré dans un corps amélioré; on a Deadpool, qui voue une admiration sans borne au Captain; on a le Fils d’Odin, anciennement Thor mais qui n’est plus digne de porter Mjolnir; on a le Maître de Corvée, mercenaire se vendant au plus offrant; on a la Fourmi Noire, une sorte de Ant-Man en version bad guy; on a la Sorcière Rouge, ou plus exactement le démon Chthon qui contrôle l’enveloppe corporelle de la Sorcière Rouge; et on a Vision, qui a été reprogrammé pour agir de manière conforme au nouveau programme de Captain America.

Ce sont toujours Mark Waid et Mike Del Mundo qui assurent le show, et le résultat est toujours aussi beau. Del Mundo nous livre de très belles planches psychédéliques, dont il assure également la colorisation avec Marco d’Alfonso, pour un résultat graphiquement innovant et plutôt agréable pour la rétine! La façon dont l’équipe va gérer le groupe d’extraterrestres qui désire détruire le bouclier planétaire est très symptomatique de la nouvelle orientation de Cap, et ce qui est intéressant est de suivre les motivations très diverses selon les personnages. Je le dis et je le répète, Mark Waid est l’un des artisans Marvel les plus actifs et intéressants du moment!

Surtout quand on voit le grand écart dont il est capable entre le niveau très adulte d’Avengers et la teen attitude des Champions! C’est toujours Waid qui gère les aventures des jeunes super-héros, et l’ambiance est totalement différente dans les pages de cette série! Le design d’Humberto Ramos est plus classique que celui de Mike Del Mundo, mais il apporte un dynamisme et une fraîcheur bienvenus à l’équipe de Miss Marvel! Miss Marvel qui a d’ailleurs disparu, ses coéquipiers se lançant à sa recherche, et se rendant pour cela dans un camp pour Inhumains. Les Champions sont devenus au fil des épisodes les combattants des minorités, et cette fois-ci ils vont tenter de sauver ces Inhumains prisonniers dans une ville spéciale. Il y a un aspect absurde avec la physionomie des gardiens, mais le fond va encore une fois être similaire à ce que l’on a déjà pu voir auparavant. Pourtant, Waid fait que cela fonctionne encore, et on va assister à une aventure humaine dans laquelle chacun va apprendre de l’autre, sans que cela soit naïf ou ridicule. Encore du très bon taf, Mark!

L’épisode des Uncanny Avengers va se dérouler après Secret Empire, et va suivre les méfiances du groupe envers la Sorcière Rouge, qui a réussi à se défaire de l’emprise du démon Chthon. Malicia ne souhaite pas la reprendre dans l’équipe, car elle estime que sa présence même est dangereuse. Le débat va faire rage entre les différents membres de l’équipe, afin de savoir si Wanda peut rester ou non. Frère Vaudou a des arguments de poids pour la garder dans l’équipe, et il semble bien y avoir un rapprochement entre eux… Mais voilà que soudain débarque Graviton! Ce vilain de 3ème zone, qui possède pourtant un pouvoir très impressionnant, semble enfin en avoir pris conscience, et il pourrait être très mortel pour les Uncanny Avengers!

Nick Spencer et Donny Cates nous livrent un Captain America: Steve Rogers 19 très intéressant, qui va passer du présent au passé retravaillé façon Cube Cosmique avec soin et fluidité. Les tensions montent entre Captain America et le Fils d’Odin, Sharon Carter tient tête à Steve Rogers, et cet épisode sans action s’avère prenant d’un point de vue psychologique. Ce n’est pas tous les jours que Captain America se fait traiter de faschiste, et c’est d’autant plus captivant quand c’est vrai! Javier Pina et Andres Guinaldo assurent là encore une partie graphique très léchée, et qui est encore différente de ce que l’on peut voir sur les autres séries de ce magazine!

Brian M. Bendis s’occupe de la destinée de l’Infamous Iron Man, qui n’est autre que le Docteur Fatalis passé du bon côté de la justice! Victor Von Fatalis a en effet pris la relève de Tony Stark depuis qu’il est mort, mais bien évidemment tout le monde se méfie de ce changement d’attitude! D’ailleurs, il va être victime d’un malaise, ce qui va permettre à Ironheart, l’héritière légitime de Tony Stark, d’arrêter Fatalis et de le livrer au S.H.I.E.L.D.! Pendant ce temps, Ben Grimm et Johnny Storm vont tailler le bout de gras sur fond de nostalgie, avec un certain espoir de retrouver Reed et Susan Richards… Par contre, il ne faut pas sous-estimer les pouvoirs de Cynthia Von Fatalis, la mère de Victor, qui est prête à balancer un héliporteur dans l’océan pour sauver son fils!

Brian M. Bendis toujours pour clôturer ce numéro, avec Invincible Iron Man 9 consacré à Ironheart! L’adolescente Riri Williams s’est créée sa propre armure d’Iron Man, et elle est aidée par une intelligence artificielle basée sur le schéma de Tony Stark. On la retrouve en plein combat contre Cynthia Von Fatalis en Latvérie, et elle a du boulot entre les Fatalibots et la régente de ce pays! Stefano Caselli nous livre un bel accompagnement graphique, et ce combat stratégique est très bien écrit par Bendis. Les doutes et la ténacité de Riri en font un personnage très fort, et cette série s’avère encore une fois une vraie réussite!

Publié dans Deadpool | Laisser un commentaire