All-new Deadpool 9: Guerre Civile 2 quoi?

Les Pros à payer ont apporté un sacré dynamisme à la série Deadpool, et leur succès est tel qu’après avoir obtenu une mini-série, ils ont même droit à une régulière! On va détailler tout ça dans ce numéro!

Gerry Duggan nous livre un épisode 14 bien fun, qui voit Wade et ses acolytes entrer dans l’ère Civil War II. Après avoir déjoué une attaque sur New York, Wade apprend l’existence d’Ulysse, l’Inhumain doué de pouvoirs de précognition. Mais si lui et les Pros à payer ont bien bossé ce jour-là, l’attitude désastreuse de Deadpool envers ses employés risque de bientôt se retourner contre lui… Masacre, Terreur, Stingray, Foolkiller, Solo et Guignol n’en peuvent plus de leur boss, et commencent à fomenter une mutinerie! Duggan gère sa troupe très efficacement, en balançant un humour qui fonctionne vraiment bien et adapté à chaque personnage. La présence de Cable va elle aussi être intéressante, et on devrait avoir un épisode 15 des plus jouissifs le mois prochain!

Joe Kelly est lui aussi en très grande forme, et son épisode 9 de Spider-Man/Deadpool s’avère franchement drôle! En recrutant une équipe de super-vilains qui n’a rien à envier à Force brute (voir All-new Deadpool 8!), il va totalement se lâcher dans un combat bien fun, que même Spider-Man et Deadpool ne prennent pas au sérieux! J’adore quand il y a la présence de bad guys complètement nazes mais qui ne peuvent pas s’empêcher de croire qu’ils vont accéder au top! C’est le cas de Lapin blanc, Gibbon, Squid, l’Essaim, Oursanglimec et Boeuf, qui constituent le groupe connu sous le nom des… Hexa-haineux! Quand je vous disais qu’ils n’étaient pas très conscients de leur valeur, ça le prouve assez bien non? Je cite Wade: « C’est comme s’ils avaient fait une suite débile et gênante, à la fois de Vice-Versa et de Zootopie… » Et quand on croit que le pire est passé, un tout nouvel ennemi débarque! L’Araignée Gipsy s’annonce redoutable, et elle est surtout très mortelle!

Cullen Bunn achève son excellente mini-série en 5 épisodes sur les Pros à payer! Le robot capable de voir le futur est l’enjeu d’une guerre sans merci entre de nombreux bad guys prêts à tout pour le récupérer, et c’est finalement le Caïd Ozark qui remporte la mise! Deadpool et sa mauvaise troupe se rend donc dans le Texas profond pour livrer la marchandise, mais tout ne va évidemment pas se dérouler comme prévu… Bunn va tout d’abord nous faire un récap de l’existence de ce robot, qui est un enregistreur rigellien, et il le fait avec une précision et un dynamisme qui emprunte aux bonnes vieilles sagas cosmiques d’antan! Il y a une belle émotion qui se dégage de tout ça… Puis les hostilités reprennent, avec à nouveau l’intervention du Crazy Gang et du Méchant Deadpool! Ca va encore saigner abondamment donc!

Et après avoir brillamment mené sa mini-série, Cullen Bunn nous livre le 1er épisode de la régulière! Là encore, le scénariste a une idée géniale, puisque Deadpool va rencontrer pour la 1ère fois Negasonic Teenage Warhead! La mutante bien connue des fans du film Deadpool croise ici la route de Wade et ses Pros de manière bien violente, le tout dans un récit qui parvient également à se terminer sur un événement bien tragique! Là encore, c’est très prometteur pour la suite!

Publié dans Deadpool | Laisser un commentaire

Les news de la semaine: Maximus Overdrive

La big new de la semaine concerne la future série Inhumans, que Marvel développe de manière très originale. Pour rappel, les 2 premiers épisodes sortiront au cinéma en IMAX le 1er septembre (aux USA), et le reste de la série se poursuivra sur ABC dès le 26 septembre. Mais l’excellente nouvelle concerne le tout premier nom au casting, qui est celui d’Iwan Rheon!!! Si vous ne connaissez pas forcément le nom de cet acteur gallois, vous le connaissez certainement soit pour l’avoir vu dans Misfits, où il incarnait le timide Simon; ou alors vous l’aurez croisé dans Game of Thrones, dans le rôle du sadique Ramsay Bolton! Eh oui, Rheon est capable de passer de la douceur à la folie en un clin d’oeil, et c’est justement cette capacité de transformation assez impressionnante qui a tapé dans l’oeil de Marvel Television! Et ça tombe bien, puisque Iwan Rheon a été choisi pour incarner le sournois Maximus! L’Inhumain, membre de la famille royale, est en conflit permanent avec son frère et roi Flèche noire, et leur relation est semblable à celle unissant Loki et Thor! Avec un acteur de la trempe de Rheon, le projet commence à vraiment avoir de la gueule (d’or…)!

 

Un nouveau projet assez dingue en développement à la télévision, avec Castle Rock, qui sera basé sur les bouquins de Stephen King relatifs à la petite ville américaine! C’est J. J. Abrams qui est en charge de la production de ce show qui devrait faire le lien entre de très nombreux récits du King, comme Cujo, La Part des Ténèbres, Ca, Salem ou encore Dead Zone! Une sorte d’anthologie qui pourrait bien être sacrément enthousiasmante, avec la présence de nombreux personnages cultes de l’auteur! Je vous laisse regarder le teaser pour vous faire une idée de ce que ça pourrait donner! 😉


 

Après l’annonce de Blair Redford au casting de l’Untitled X-Men Project de Matt Nix, un nouveau nom émerge pour la série de la Fox: il s’agit de Jamie Chung, qui incarnera la mutante Blink! On avait déjà aperçu une version futuriste du personnage dans X-Men: Days of future Past, et ce sera cette fois-ci encore une héroïne alternative, puisque le show ne se déroulera pas dans l’univers standard! Jamie Chung a quand même joué dans Dragonball Evolution! Bon, et dans Premium Rush aussi, donc ça va!

 

Ca bouge du côté de Wade! On apprend que Drew Goddard, metteur en scène du sympathique La Cabane dans les Bois, et scénariste de Cloverfield, Seul sur Mars ou encore Daredevil (la série Netflix), vient filer un coup de main sur Deadpool 2! Il a été appelé pour remanier le script de Rhett Reese et Paul Wernick… Doit-on s’inquiéter, sachant que Reese et Wernick avaient vraiment bien bossé sur le 1er?

 

Sinon c’est Joe Carnahan (Mi$e à Prix) qui a été engagé pour rédiger un scénario centré sur X-Force! Comme la super-équipe est appelée à intervenir dans Deadpool 3, il se pourrait donc bien que Carnahan rédige le script du 3ème volet consacré au Merc with a Mouth! On en saura plus dans les mois à venir! Et Carnahan est également attaché au remake de The Raid!!!

 

Parce que Mini Groot est toujours aussi mignon! Il débarquera le 26 avril avec ses amis dans Les Gardiens de la Galaxie 2! 😉

 

Tiens au fait, un nouveau cliché du film avec Star-Lord et Drax en mode « je-vais-tout-défoncer »!

 

En bref, j’ai vu I know you’re in there, une proposition horrifique qui fonctionne plutôt pas mal pendant un bon moment, avant de partir en vrille dans un final qui dessert ce qui a été fait auparavant… 1er effort de Robert Lawson Gordon, espérons qu’il maintienne mieux le rythme dans ses futurs projets. L’histoire de ce frère qui découvre qu’il a une soeur autiste et qui décide de s’en occuper avait un certain intérêt, surtout qu’il y avait une matière horrifique sympa.

 

En bref toujours, j’ai vu Identify de Steven Gomez, un film de SF pas dégueu qui se la joue mix de Predator et RoboCop. Evidemment, on est loin d’un McTiernan, mais le film fonctionne pas mal, avec une mise en scène sympa et quelques effets visuels réussis. Le scénario est certes light, mais ça fait le job dans le genre. Et les bad robots ont de la gueule.

 

On termine par un teaser pas comme les autres, celui de Friendship without Love! Vous aimez les histoires d’amour, les années 80, le ballon prisonnier? Alors vous êtes prêts à découvrir ce prochain court métrage signé Sébastien Auger, avec le fameux Ramou Ramirez! Voici un avant-goût sympathique de ce court bien déjanté! 😉

 

FRIENDSHIP WITHOUT LOVE – TRAILER from AFFREUX, SALES & MECHANTS on Vimeo.

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire

John Wick 2 (Chad Stahelski, 2017)

En 2014, les metteurs en scène David Leitch et Chad Stahelski nous livraient un film d’action de toute beauté avec John Wick, qui permettait en plus à Keanu Reeves de se repositionner de manière capitale dans le genre. Après son excellent Man of Tai Chi (qu’il avait également mis en scène), Reeves démontrait d’excellentes aptitudes dans le combat au corps à corps! 3 ans après le premier opus donc, David Leitch s’en est allé vers d’autres horizons (il réalisera Deadpool 2!), et Chad Stahelski reste seul aux commandes de cette séquelle.

John Wick 2 démarre sur les chapeaux de roue, en nous plaçant directement dans l’action. John Wick entend bien récupérer sa voiture… L’intro fait le lien avec la fin du film précédent, et démontre encore une fois à quel point le personnage est invincible, en le définissant à nouveau comme le Croque-Mitaine! On a d’ailleurs droit à une apparition sympathique de Peter Stormare en gangster russe… Mais on sent un certain relâchement par rapport à la perfection du premier film. La mise en scène est moins précise, même si les impacts sont toujours percutants. On est clairement dans ce genre de films d’action où l’on se demande comment les mecs font pour ne pas se tuer vraiment lors du tournage, notamment quand ils chutent dans les escaliers! Il y a un aspect très asiatique dans la manière de travailler ces scènes, qui s’avèrent très réalistes!

Le problème, c’est qu’on a l’impression de revivre le même schéma qu’il y a 3 ans. Un bad guy s’en prend à un bien de John, qui va vouloir se venger. Et une nouvelle armada de tueurs sanguinaires va se retrouver face à un John Wick déterminé… On a des scènes de bagnoles, on a des combats rapprochés qui sont très bien chorégraphiés, mais qui ne changent pas fondamentalement par rapport au 1er film. On a des affrontements armés très violents, là encore efficaces, mais pas innovants par rapport à John Wick 1er du nom. Cette suite fait le job et constitue un film efficace, mais on a perdu l’élément de surprise qui faisait toute l’originalité du 1er, et Chad Stahelski recycle toutes les données présentes il y a 3 ans. Le résultat est un bon film, avec quelques belles trouvailles par-ci par-là, mais on ne retrouve pas la puissance de l’original.

John Wick fait partie de cette vague de films d’action que l’on pourrait qualifier de post-moderne, et qui selon moi a vu le jour avec l’excellent La Mémoire dans la Peau de Doug Liman en 2002. Là où les blockbusters hollywoodiens nous bombardent de montages hyper cut, Liman laissait tourner sa caméra pour que l’on puisse apprécier les chorégraphies des combats. Dans la même catégorie, on peut donc classer John Hyams avec ses sublimes Universal Soldier: Régénération (2009) et Universal Sodlier: le Jour du Jugement (2012), ainsi que Gareth Evans, le metteur en scène gallois des incroyables films indonésiens The Raid (2011) et The Raid 2: Berandal (2014). Et on peut ajouter Pete Travis et son excellent Dredd (2012), ainsi que Keanu Reeves avec son Man of Tai Chi (2013). Sans oublier bien évidemment Tim Miller avec son Deadpool (2016). Tous ces metteurs en scène ont en commun une approche innovante de l’action, et parviennent à insuffler un rythme impressionnant à leurs films.

Chad Stahelski nous livre donc un actioner efficace, auréolé de quelques moments bien jouissifs (l’opposition entre Keanu Reeves et Common dans le métro est franchement classe), mais qui n’atteint pas le niveau juste génial du premier opus. On sent aussi une certaine volonté de bien se placer avec l’ajout d’acteurs de renom, ce qui est certes sympathique, mais qui n’apporte pas grand-chose à l’histoire… C’est toujours un plaisir de croiser Peter Stormare, Ian McShane, Franco Nero, David Patrick Kelly, Laurence Fishburne, et bien sûr John Leguizamo, que des vraies gueules de ciné… Maintenant il y a un aspect légèrement artificiel à l’ajout de tout ce beau petit monde…

John Wick était une surprise totale et une bombe en terme de mise en scène et de film d’action. John Wick 2 est une suite qui utilise la même recette avec pour résultat un film réussi et dans lequel on ne s’ennuie pas. On sent toute la volonté de Stahelski de mettre sur pied une séquelle qui fonctionne, mais il se pourrait bien que David Leitch soit le metteur en scène le plus talentueux des deux finalement… Ce qui est de très bon augure pour Deadpool 2!!!

Publié dans 2010's, Cinéma | Laisser un commentaire

Le clip de la semaine: Leningrad – Tattoo Man

Le groupe russe Leningrad nous livre avec Tattoo Man un clip sacrément impressionnant! L’homme derrière la caméra est Ilya Naishuller, qui sortait l’an dernier son premier film, Hardcore Henry. Ca commence à me donner envie de le voir finalement… Bon, c’est légèrement trash mais totalement inventif!

 

Publié dans Le clip de la semaine | Laisser un commentaire

All-new Avengers 9: L’Affrontement (4/4)

L’Affrontement s’achève à Pleasant Hill! Tous les Avengers sont présents pour contrer la menace des troupes du Baron Zémo, et l’enjeu est de taille puisque la jeune Kobik est capable de modifier la réalité! Un Captain America rajeuni mène la bataille, entraînant dans son sillage de très nombreux héros, dont Deadpool, qui rappelons-le fait partie des Uncanny Avengers! La baston en elle-même est relativement classique, c’est davantage les répercussions sur certains personnages qui sont intéressantes… Comme pour Maria Hill, qui a quand même mené son projet en secret sans en référer à ses boss du S.H.I.E.L.D.… Ou Zemo qui se retrouve géographiquement très loin, mais qui ne se départit pas de sa volonté de fer! Et Kobik dans tout ça? Qu’advient-il de cette puissance juste énorme?

2 épisodes bien différents pour les All-new Avengers! Le 1er va nous faire découvrir un tout nouveau personnage, qui est en fait une nouvelle Guêpe! Elle a un lien avec Hank Pym, le fameux Ant-Man originel, et va mener la vie dure aux Avengers lors de sa « présentation »! On est toujours en plein jeunisme du côté de chez Marvel, qui n’arrête pas de redonner des costumes connus à des héros ados! Mais la formule s’essouffle outre-Atlantique, et un sérieux retour en arrière semble sur le point de se faire jour… Le second épisode ouvre sur quelque chose de bien plus prenant, avec une petite balade dans l’espace destinée à retrouver le père de Nova (le jeune, Sam Alexander). Les Avengers arrivent sur une planète où de nombreux vaisseaux se sont déjà échoués, et vont devoir lutter contre un ennemi mystérieux s’ils veulent repartir! On nage d’un coup en pleine SF bien intriguante, et la fin est sacrément prometteuse!!!

On termine par les New Avengers, avec toujours la volonté du scénariste Al Ewing de marcher sur les plate-bandes d’Ales Kot, en lui empruntant sa narration absurde. C’est finalement sympa même si anecdotique, et on est là dans du comics qui ne se prend pas trop au sérieux. Mention spéciale au Pillard, un bad guy de 4ème zone qui va évidemment s’en prendre plein la gueule face à Hawkeye et Songbird!

Publié dans Deadpool | Laisser un commentaire