Les news de la semaine : Game of Invasion

Secret Invasion, c’est pas pour demain, mais on a déjà un ajout de poids au casting du show MCU avec une certaine reine nous provenant de Game of Thrones… C’est en effet Emilia « Daenerys » Clarke qui rejoint l’adaptation du comics signé Brian Michael Bendis, dans un rôle pour l’heure encore inconnu. Ca permet déjà de donner une certaine ambition à ce show, qui risque certainement, comme Captain America : Civil War, de ne pas atteindre la densité dramatique du comics, ni sa densité au niveau des personnages. Mais bon, pour l’heure, on est toujours en droit d’espérer!

Si le film Blade n’est lui non plus pas encore prêt d’atteindre les écrans, il commence pourtant à se préparer activement, et on apprend cette semaine que son metteur en scène a été choisi! Par contre, son nom ne vous dira certainement rien, mais Marvel Studios continue à piocher dans les auteurs indé pour offrir une diversité culturelle à son MCU. C’est en effet le réalisateur américain d’origine pakistanaise Bassam Tariq qui se voit propulsé à la gestion du blockbuster consacré au Diurnambule. Tariq a à son actif un film documentaire nommé These Birds walk, et un drame intitulé Mogul Mowgli. On est à priori très loin d’un film d’action à tendance vampirique, mais pourquoi pas! Après, quand on voit à quel point les velléités artistiques des auteurs embauchés par Marvel se diluent dans les phases de production (coucou Cate Shortland), on se dit qu’il s’agit surtout de capitaliser sur un nom indé pour ensuite l’utiliser de manière assez malléable… Mais bon, avec Mahershala Ali dans le rôle principal, on a déjà un atout majeur pour ce futur Blade!

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire

Focus : Vince McMahon, l’homme qui voulait détruire NXT

Si le catch est considéré par beaucoup comme un spectacle affligeant et ridicule, c’est sans aucun doute à cause du traitement lamentable perpétré au sein de la WWE. Vince McMahon, le grand manitou ayant permis le développement de ce sport-spectacle au début des années 80, rassemblant des foules incroyables dans des stades et des arènes jusqu’alors réservés à des finales de foot américain ou de combats de boxes mythiques, a su imposer sa fédération et lui offrir un rayonnement planétaire. C’était l’époque des Hulk Hogan, André the Giant, Bret Hart, Shawn Michaels… Mais la mégalomanie de Mister Vince est également responsable d’immenses gâchis de potentiels, faits de décisions délirantes et de comportements quasi-enfantins… Et ce qui s’est déroulé ces derniers jours à Money in the Bank et Raw a encore largement contribué à entériner cet état de fait, répondant très clairement à une interrogation latente depuis plusieurs années quant à ses pensées profondes concernant la division NXT : Vince McMahon déteste-t-il cette 3ème brand? Comme l’explique très limpidement Darren Fog dans cet excellent article pour VoxCatch, oui, Vince n’a strictement aucun respect pour les Superstars de NXT…

Cette géguerre interne a tellement peu de sens, mais elle souligne avec force la position despotique d’un homme qui ne souhaite pas lâcher une once de pouvoir. NXT, c’est le bébé de Paul « Triple H » Lévesque (les 3 H pour son ancien nom de catcheur Hunter Hurst Helmsley), qui est chef des opérations depuis le 20 juin 2012, date à laquelle NXT est passée de club-école à 3ème division de la WWE. Triple H gère l’ensemble avec notamment Shawn Michaels et Road Dogg, les 3 membres de la DX ayant à coeur de perpétuer ce sport-spectacle grâce à de nouvelles générations de talents. On a donc d’un côté Vince McMahon qui dirige Raw et Smackdown, ainsi que tous les PPV affiliés, et de l’autre Triple H en électron libre avec NXT. Triple H qui est le beau-fils de McMahon, puisqu’il a épousé la fille de ce dernier, Stephanie McMahon, en 2003. Nous sommes donc dans un contexte de dynastie où le pouvoir et l’argent n’ont probablement rien à envier à Dallas… Mais quand on regarde NXT, on sent une passion, un élan, une vision et une intelligence hors norme, et même un show mineur comme celui de cette semaine vaut 10 fois une émission interminable de Raw ou de Smackdown. Et dans ce jeu des comparaisons qui est clairement au désavantage de McMahon, on peut avancer sans trop se tromper que c’est l’égo démesuré de Vince qui parle quand il s’agit d’intégrer des superstar de NXT dans les rosters « principaux ».

J’évoquais Money in the Bank qui a eu lieu dimanche dernier, avec un ladder match qui n’aura pas été des plus intéressants, mais dans lequel Ricochet a une fois encore brillé à plusieurs reprises. Cet élément issu d’NXT est certainement l’un des high-flyers les plus incroyables de l’entreprise, et il nous a offert 2 morceaux de bravoure très percutants, ce qu’il avait déjà fait d’ailleurs au cours des dernières semaines lors de ses 3 matches contre John Morrison. Ricochet est l’une des perles de la WWE, et il est juste traité comme un jobber sans intérêt, n’obtenant quasiment jamais de match pour le titre, sa visibilité se limitant à effectuer quelques séquences spectaculaires avant qu’un autre soit placé sous les projecteurs. C’est dégueulasse ? Oui, c’est franchement dégueulasse.

Parlons maintenant du cas Karrion Kross lors de son passage à Raw. Je n’étais pas spécialement fan de Kross à son arrivée, car je trouvais son aspect monolithique assez réducteur. Mais son invincibilité et son inflexibilité ont commencé à façonner un personnage finalement intéressant, dont la rivalité actuelle avec Samoa Joe est des plus captivantes! Kross avait effectué quelques dark matches pour le père Vince, qui a décidé de le montrer enfin à l’écran à Raw… Pour un match lors duquel il va réduire à néant son invincibilité acquise depuis le 6 mai 2020, soit plus d’une année complète! Kross a perdu contre un Jeff Hardy qui n’est même plus celui de la belle époque, dans un match pitoyable remporté de manière bien hasardeuse en plus… Pourquoi briser l’aura bâtie par Triple H et son staff depuis 1 an, et ce en un petit match de même pas 2 minutes? Quel est l’intérêt de drafter un talent actuellement champion NXT pour le faire se ridiculiser devant une foule enfin de retour dans l’arène? Quel est le sens profond du message que Vince souhaite passer? Il ne s’agit même plus d’un sens caché, mais clairement d’un désaveu complet de la brand gérée par son beau-fils, à laquelle il s’attaque régulièrement et implacablement depuis des années. Et ce lundi où il a encaissé sa toute première défaite, c’était l’anniversaire de Karrion Kross… Joyeux 36 ans…

Et ce n’est pas le retour de Keith Lee le même soir qui prouvera le contraire! Lee, absent depuis début 2021, revient enfin pour défier Bobby Lashley, et ce combat qui pourrait permettre une ouverture vers un nouveau règne se termine par… Une défaite pour Lee, qui aurait mieux fait de ne pas revenir… Vince McMahon, c’est le Jonah J. Jameson de la WWE, toujours prêt à cracher sur ses meilleurs talents comme JJJ le fait avec Spider-Man. Beaucoup de mauvaise foi, un égo démesuré, et au final, d’énormes frustrations derrière tout cela. En tant que big boss, il a tous les droits, et comme il s’est toujours rêvé catcheur (vous vous rappelez de sa transformation physique à une époque, toute en stéroïdes??), il ne peut supporter les gens plus talentueux que lui, et fait valoir son statut de directeur général pour en faire baver à un maximum de monde, et au staff d’NXT en particulier.

Les rapports entre Vince, Triple H et Stephanie sont probablement compliqués, et cela reste en famille, mais quand on voit de tels actes de mauvaise foi délibérée, on se dit qu’il est grand temps que le vieux prenne la porte de sortie, histoire d’offrir enfin une bouffée d’oxygène indispensable à la fédération… Et pour enfoncer encore le clou, c’est Vince aussi qui était derrière l’une des décisions les plus controversées de l’histoire du catch, celle de mettre un terme à la série d’invincibilité de l’Undertaker à Wrestlemania. Le Deadman est resté invaincu de Wrestlemania 7 à Wrestlemania 29, soit durant 23 ans!!! Mais Vince a décidé de le faire perdre contre Brock Lesnar à Wrestlemania 30, ce qui aura choqué tout le monde… Le jour où Stephanie et Shane placeront leur père de 75 ans en maison de retraite, ce sera une superbe nouvelle pour le monde entier!!! Sauf pour les autres résidents de la maison de retraite…

Publié dans Focus | Laisser un commentaire

Le clip de la semaine : Les Rythmes Digitales – (Hey you) what’s that Sound

A la fin des années 90, le Britannique Stuart Price s’est lancé dans un projet musical très particulier avec Les Rythmes Digitales, sortant un album conceptuel totalement ancré dans la synthpop 80’s! Bien avant Stranger Things et consorts, il se rendait déjà compte de l’apport inestimable de ces sonorités si particulières et de l’habillage visuel qui allait avec! ^^ Forcément, le clip de (Hey you) what’s that Sound est un hommage éclatant de couleurs et de vibes old school, et bordel qu’est-ce que c’est bon!!! Je vous conseille vivement de vous procurer l’album complet Darkdancer!!!

 

Publié dans Le clip de la semaine | Laisser un commentaire

Loki saison 1 (2021)

Vous vous rappelez d’Avengers : Endgame, lorsque Captain America revient en 2012 lors de l’invasion de New York par les Chitauris? On y retrouve un certain Loki qui tente alors de s’emparer du Cube Cosmique, et qui contrairement à ce qui se passe dans Avengers, y parvient cette fois-ci! Hmm, le casse-tête commence… On a donc un Loki ayant eu un destin funeste par la suite dans Endgame, et on a ce Loki qui s’est échappé à travers le temps et les dimensions… Et c’est ce Loki que l’on va suivre dans cette série captivante! Attention, comme elle s’est terminée il y a 4 jours, je vais me permettre de spoiler!

Si vous avez vu Avengers : Endgame, vous êtes au courant de la manière dont fonctionne les voyages temporels : quand on remonte dans le temps, on ne revient pas dans le passé de sa propre ligne temporelle, mais on se retrouve en fait dans un passé alternatif, situé donc sur une autre branche de la réalité. C’est ainsi que Captain America se retrouvait à combattre… Captain America! C’est compliqué? Attendez la suite… ^^ Le Loki que l’on connaissait depuis le premier Thor est celui que l’on a suivi jusqu’à Endgame, mais le voyage temporel de Cap a permis à une version alternative de Loki de se balader à travers les dimensions… Ce qui a tout de suite mis la puce à l’oreille à la TVA, la Time Variance Authority (joliment traduit par le Tribunal des Variations Anachroniques!). Ce Loki est rapidement capturé par l’organisation, et va découvrir tout un système bureaucratique tentaculaire destiné à maintenir la cohésion des flux temporels, en gardant surtout intacte la timeline principale! Wouahou, on peut dire que les enjeux à base de Multivers ont de quoi être excitantes, et cette série Loki va aller encore plus loin qu’Avengers : Endgame!

Il faut donc bien comprendre que même si on a le même acteur, Tom Hiddleston, qui endosse le rôle de Loki, c’est bien à une version différente du personnage que l’on a affaire. Il est conforme à celui que l’on connaissait en 2012, et les événements qu’il va traverser dans la série vont lui faire subir pas mal d’évolutions majeures. Serait-il enfin capable de devenir réellement bon? Ou le Dieu de la Malice restera-t-il toujours aussi fourbe? A vous de le découvrir! ^^ Mais qu’est-ce que ça fait du bien de voir enfin une série Marvel Studios qui parvient à être prenante et à offrir des enjeux majeurs, le tout emballé avec un vrai rythme et une vraie tonalité! On baigne dans un mélange constitué d’absurde, d’émotion et d’action, et le showrunner Michael Waldron a vraiment pris soin de son bébé pour en faire un objet original et façonné avec passion!

On ne peut éviter de penser à l’excellente série Legion quand on débarque dans la TVA, avec ce côté rétro-futuriste et cette ambiance décalée. Soyons clair tout de suite : Loki ne parvient pas à rivaliser avec la folie visuelle et narrative du superbe show signé Noah Hawley, mais par contre il est capable de nous offrir un divertissement au-delà de la moyenne et qui fonctionne grâce à une très belle énergie et quelques grains de folie disséminés un peu partout aussi! Voir Loki en chemise et en cravate tout au long des épisodes, ça change du costume de despote qu’il arbore habituellement! ^^

Tom Hiddleston est toujours parfait dans un rôle qu’il maîtrise maintenant depuis une dizaine d’années, et il va donner la réplique à un Owen Wilson très subtil dans son rôle de Mobius, un agent de la TVA. Leur relation est clairement l’un des éléments les plus intéressants de cette série, avec des joutes verbales perpétuelles et des jeux de manipulation très intéressants. On sent de la méfiance, un peu de respect, encore un peu de méfiance, et on se demande s’ils vont parvenir à devenir amis et se faire enfin confiance. Les dialogues sont très soignés et permettent de donner une belle consistance à leur relation! C’est étonnant de voir Owen Wilson dans un rôle plus mesuré, mais toute son espièglerie se retrouve justement dans ses dialogues enlevés et vifs!

Au fil des 6 épisodes, on va se retrouver dans des situations très diverses, et cette série surprend par ces variations de rythme également. Au niveau visuel, elle est capable d’offrir de très beaux moments d’action (la séquence de combat contre ce gigantesque monstre vaporeux), mais surtout, elle va s’avérer très généreuse dans les implications du Multivers! C’est ainsi que l’on découvre d’autres variants de Loki, dont une version féminine interprétée très efficacement par Sophia Di Martino (Casualty), et qui après la bromance entre Loki et Mobius, va donner une autre dynamique très intéressante. Cette série ne se repose pas sur ses acquis et est au contraire en perpétuel renouvellement, ce qui est risqué, mais qui s’avère finalement payant! Cette Sylvie a un caractère plus trempé que le Loki qui commence à s’assagir, et leur relation va être bien tendue. On va également découvrir d’autres variants de Loki, et c’est un vrai plaisir qui va là encore mêler absurde et émotions!

Là où la série fait fort, c’est dans l’identité du personnage derrière la TVA, puisqu’on découvre l’acteur Jonathan Majors! Pour ceux qui s’en souviennent, il avait été annoncé au casting du prochain Ant-Man and the Wasp : Quantumania, dans le rôle de Kang le Conquérant! Et le fait de le retrouver ici est une vraie belle surprise, dans le rôle de… Mais de qui exactement??? Eh bien pas de Kang directement, et c’est là où ça s’avère très subtil, puisqu’il incarne en fait un variant de Kang! Et c’est là qu’on se dit que cette Phase IV risque bien de s’avérer incroyable avec des enjeux démesurés, et j’ai tellement hâte de découvrir la suite des films afin de voir comment le grand architecte Feige va parvenir à maintenir la cohésion de tout cet ensemble phénoménal!!! Il est clair que Doctor Strange in the Multiverse of Madness va lui aussi apporter son lot d’événements majeurs s’imbriquant dans diverses réalités, mais le fait que ce soit cette série qui lance les hostilités fait vraiment du bien!

Loki est une très belle découverte, surtout après les soporifiques (pour rester gentil) WandaVision et Falcon et le Soldat de l’Hiver! Cette fois-ci, les enjeux sont bien réels, l’écriture tellement plus fluide, et je ne vous ait même pas parlé de la mise en scène! La réalisatrice Kate Herron (Sex Education) a géré l’ensemble des 6 épisodes, et s’est permis de belles expérimentations, avec notamment cette intro à la TVA avec la caméra pivotante, où ces visions dantesques sur différentes planètes! Il y a une vraie générosité a tous les niveaux dans cette série, et même si je le répète, elle ne parvient pas à atteindre la folie créative incroyable de Legion, elle s’avère hautement recommandable et bien supérieure à ce qui se fait habituellement en la matière! Et en plus, une saison 2 verra bien le jour!!!

Publié dans Adaptations Marvel, Série | Laisser un commentaire

Les news de la semaine : Le variant asgardien

La série Loki aura été une très belle proposition dans le MCU, et la 1ère série Marvel Studios à être captivante! Les enjeux du Multivers, le fonctionnement de la Time Variance Authority, les Loki… Mais on en parlera tranquillement lundi, je vous laisse encore un peu de temps pour terminer les 6 épisodes de cette première saison! ^^ La bonne nouvelle, c’est que la série aura droit à une suite, comme indiqué dans le générique de fin, et ça fait bien plaisir! Le showrunner et scénariste Michael Waldron (ci-dessous) officiera aux mêmes postes pour la suite des aventures interdimensionnelles de ce variant Loki, et on devrait donc retrouver ce même subtil mélange entre absurde, action et émotion!

Publié dans Les news de la semaine | Laisser un commentaire