Focus : Mathieu Berthon, pour l’amour des 80’s

Hier soir, j’ai découvert un cinéaste bourré de talent, fan absolu des 80’s et capable de nous replonger dans la folie décérébrée des actioners de l’époque. Mathieu Berthon baigne dans le cinéma depuis son enfance, et après un trauma provoqué par RoboCop, il a assumé cette part déviante en livrant une poignée de courts métrages et un moyen métrage qui valent le détour!

 

Originaire de Lyon où il a suivi une formation en audiovisuel, il est ensuite monté à la capitale pour se spécialiser dans le montage et la mise en scène, et a notamment travaillé une année pour Mad Movies, rédigeant, réalisant et montant des sujets vidéo comme des making-of, des interview ou des reportages. Il a d’ailleurs participé au documentaire Troma : Fighting for the Underdog de Jean-Baptiste Herment, centré sur le célèbre Lloyd Kaufman, le papa de Toxic Avenger et Atomic College, entre autres! Il a ensuite travaillé sur des sujets politiques (flash infos, interview), et a partagé ses connaissances dans le cadre de stages de mise en scène pour les jeunes. Dans cette même optique, il a travaillé sur l’organisation de divers festivals culturels.

En parallèle de cette progression, il se met à l’écriture, au montage et à la réalisation de courts métrages. Le premier qu’il tourne en conditions « pro » est Une Pause, à l’occasion du Festival du Film à 9,99 € de Lyon en 2009. Une oeuvre sombre à la veine contestataire, dans laquelle il met en scène son grand-père. Un récit sur la déshumanisation dans le milieu du travail, court et efficace, dans lequel on sent déjà un sens du cadrage très averti. Le métrage est visible sur cet excellent article de Format Court, avec en plus une interview de Mathieu.

En 2010, il tourne Tourist A, une fausse bande-annonce qui se veut un hommage aux films de Romero, dans laquelle il laisse éclater ses instincts graphiques issus des séries B et Z! On sent un amour réel pour les prods Troma également, évidemment!


 

Son amour des 80’s va crever l’écran dans son moyen métrage très ambitieux Le Réserviste! Un vibrant hommage au séminal Rambo et à tous les fils spirituels qu’il a engendré! Mathieu Berthon s’occupe également du scénario avec Alain Cogne, et nous livre une oeuvre qui étonne par sa capacité à régurgiter toutes les strates des actioners d’antan!!! On pouvait craindre un pastiche cheap mais lassant sur la longueur, et c’est en fait une belle petite pépite qu’il nous a concocté! David Doukhan est excellent dans le rôle de ce soldat taciturne qui retourne au pays, et qui va devoir venger un proche. Le mélange de sérieux et de second degré avec lequel il campe Joseph colle parfaitement à la tonalité du film, qui sous le couvert de l’humour nous lâche des séquences à l’ancienne qui fonctionnent à merveille. Hélène Darras s’investit également à fond dans son rôle, en étant le love interest qui en a dans le falzar! Elle joue très bien sur ce double registre de l’humour et de l’hommage, et il faut souligner que le reste du casting semble également beaucoup se plaire dans ce projet. On pense d’une certaine manière au génial Kung Fury, même si on est ici dans un registre plus « réaliste ».  Le Réserviste est un grand cri d’amour pour ces films qui ont bercé notre enfance, et il est fait avec un vrai souci du détail, que ce soit dans les cadrages qui renvoient de façon tellement limpide aux oeuvres d’antan, ou dans les chorégraphies des combats qui ne font absolument pas cheap! Chaque séquence a été longuement pensée, et le résultat est détonnant! Je vous invite à prendre le temps de le regarder!

 

En 2013, Feed to Kill est un joyeux bordel lui aussi bien Tromatique! Le concept des bande-annonce grindhouse fonctionne plutôt bien pour Mathieu!


 

Aaaah, Ninja Eliminator 4 : the French Connection !!! Avec Le Réserviste, c’est mon préféré!!! Encore une fausse bande-annonce, qui s’inscrit dans une franchise créée par le collectif RKSS, basé à Montréal. Après avoir réalisé une séquence pour le 3ème volet, il a eu l’opportunité de mettre en scène l’épisode 4, et le résultat est tout simplement génial !!! Ce personnage de flic moustachu me rappelle tellement ce vieux film de ninja dont je ne me souviens plus du nom bordel!!! Il y a une précision chirurgicale dans la mise en scène, et on assiste à des séquences qui obéissent aux codes visuels de l’époque, permettant de livrer des combats de ninjas dans la plus pure tradition des 80’s! La musique, le bruitage, tout y est pour rendre l’immersion plus réaliste! Et Lionel Laget est parfait dans le rôle! ^^


 

Et en 2017, Mathieu Berthon s’est attaqué aux 90’s, avec une parodie des émissions qui reconstituaient à l’époque des drames vécus par des anonymes, du style La Nuit des Héros. Dans cette réappropriation des rescue show à l’américaine, Mathieu Berthon fait là encore preuve d’une très belle précision dans l’aspect visuel, que ce soit dans le côté VHS ou dans les décors et les costumes. Et encore une fois, les acteurs sont vraiment bons! Mention au présentateur totalement barge de l’émission ^^ Cette série a commencé à être diffusée, et le 2ème épisode vient de sortir. Politiquement incorrect, trash et tellement bon!

Et sur Viméo, vous pouvez trouver encore davantage de contenus, comme les séquences avec Chris et Luc’, qui sont bien fun aussi! Bref, vous l’avez compris, Mathieu Berthon est un metteur en scène à suivre!

 

Ce contenu a été publié dans Focus. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *