Focus: Mulhouse, l’expression par le street art

Il y a de nombreuses années maintenant que le street art a enfin droit à une vraie reconnaissance critique et publique, et cette expression urbaine baigne les rues de Mulhouse depuis très longtemps. Le lieu le plus emblématique est certainement le Quai des Pêcheurs, situé juste après l’école des beaux-arts (la HEAR). Cela faisait un petit moment que je ne m’y étais pas rendu, et c’est toujours un plaisir de déambuler là-bas! Je vous invite à aller admirer les résultats du rassemblement Mécaniques urbaines (anciennement Bozar), qui recouvrent les murs de cette allée de 300 mètres grâce à une trentaine d’artistes qui étaient présents durant les 3 jours du festival au mois de juin! Et sur l’autre rive, vous pouvez encore admirer quelques oeuvres situées en plein coeur du quartier! Voici un panel des graff que pouvez découvrir là-bas, e n’ai malheureusement pas le nom des artistes, mais si jamais je les rajouterai dans l’article!

 

Mais les artistes ne s’arrêtent pas à ce seul lieu, et investissent la ville de plus en plus profondément. Vous ne pouvez pas rater la fresque monumentale du Chilien Inti, située sur un immeuble à proximité du marché couvert! Cette oeuvre sublime recouvre un pan de mur de 160 mètres carrés, et est intitulée El Sembrador (le semeur).

 

Une seconde fresque encore plus gigantesque a vu le jour ce 20 avril 2017, et elle est signée par l’Espagnol Dourone et sa compagne Elodie Loll. Du haut de ses 38 mètres, sur une surface de 460 mètres carrés, cette belle femme veille sur le quartier des Coteaux…

 

Si le street art est par définition un art de rue, son expansion et sa notoriété lui permettent de vivre également à travers des galeries d’art, comme celle d’Orlinda Lavergne, située au 33 rue des trois Rois à Mulhouse. La galeriste est une véritable passionnée de ce pan culturel, et c’est elle qui a initié la venue de Dourone, à qui elle a consacré une exposition en ce début d’année, et qui a débouché également sur la composition de cette sublime fresque! Orlinda Lavergne est constamment à la recherche d’artistes à nous faire découvrir, et on peut citer parmi ceux qui ont déjà eu l’occasion d’exposer chez elle, Jean-Christophe Przybylski, Aurel Rubbish, M-City, Etnik, Gilbert1, C215, Clet, Bruno Leyval

Orlinda Lavergne, Dourone et Elodie Loll

 

C215 qui s’est d’ailleurs baladé dans les rues mulhousiennes avec ses pochoirs, afin de nous laisser de très beaux portraits d’artistes ou d’anonymes sur nos boîtes aux lettres jaunes… Tout comme Clet qui a laissé son empreinte poétique et humoristique sur quelques panneaux de signalisation!

 

 

Et à l’arrière de la FNAC, on a encore le M.U.R. (modulable, urbain et réactif), géré par l’association Epistrophe, qui voit un artiste différent oeuvrer sur cette surface chaque mois (ici Dan23). La beauté du street art réside aussi dans son caractère éphémère… Alors n’hésitez pas à vous balader au coeur de la ville, à la recherche de toutes ces oeuvres rares!

Ce contenu a été publié dans Focus. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *