Police Story (Jackie Chan, 1985)

police-story-1373550383-50

Tandis qu’en Occident, Arnold Schwarzenegger décime une armée à lui tout seul dans Commando, que Sylvester Stallone affronte des vilains Vietcongs dans Rambo II: la Mission et Ivan Drago dans Rocky IV, une riposte orientale se prépare grâce à un Jackie Chan qui a essuyé quelques déconvenues au pays de l’Oncle Sam, son expérience américaine ne lui ayant pas permis d’atteindre la célébrité qu’il escomptait. Après Le Flic de Hong Kong, Le Retour du Chinois, Xia Ri Fu Xing et First Mission, il enchaîne avec Police Story son 5ème film de l’année!!! Et en plus d’en être l’acteur principal, il assure aussi l’écriture et la mise en scène de ce Police Story, amené à être le premier film d’une saga importante dans sa filmographie!

Jackie-Chan-means-business

Ce film contient quelques scènes figurant parmi les plus emblématiques de ce que cet acteur-cascadeur de génie nous a offert en 50 ans de carrière, à commencer par cette fameuse séquence de poursuite automobile en plein bidonville, et qui voit la destruction totale de ce dernier! Et comme si cette scène bien dingue ne suffisait pas, Jackie Chan (qui joue le flic Chan Ka Kui) enchaîne avec la poursuite d’un bus totalement dingue elle aussi! L’entame du film est réellement impressionnante, et on est plongé d’emblée dans un maelstrom d’action survitaminé!

Police-Story-Window-Break

La suite va faire retomber un peu la tension, et on va se diriger vers quelque chose de plus léger, avec cette propension à la comédie de Jackie Chan, qui parfois peut atteindre le génie (le non-sens de cette scène de moonwalk improvisé!) ou parfois plomber ses métrages. Ici, ça passe plutôt bien, même si certaines séquences tirent en longueur, mais on sent qu’il a hérité d’un certain sens esthétique et un jeu très visuel provenant du cinéma muet. Il y a une réelle filiation entre Chan et Buster Keaton, avec son personnage de flic qui se retrouve parfois dans des situations qui le dépassent, mais surtout grâce à ses prouesses physiques desquelles ressortent toujours des traits d’humour très travaillés!

police-story-1985-_132043-fli_1365592304

Jackie Chan est aux arts martiaux ce que Buster Keaton était au cinéma muet: un novateur, toujours à la recherche d’un point de vue original, d’une chorégraphie qui n’avait jamais encore été osée, avec la même envie: surprendre le spectateur en lui offrant un spectacle drôle et rythmé, afin de l’amener là où il ne s’attendait pas à aller! Quand on voit le travail que représente les chorégraphies martiales qu’il présente dans ses films, et qui mêlent action et humour de manière indissociable, on ne peut s’empêcher de penser à ce qu’aurait donné un duo si ces deux-là avaient vécu à la même époque et s’étaient croisés…

main-qimg-111a394bfd566c17676d350d1b77809d

 

Jackie Chan est un maître du kung fu, et la manière dont il personnalise son art est véritablement impressionnante! Les combats qui rythment Police Story font appel à toute son imagination pour créer des séquences délirantes où il va se servir de tous les éléments à sa disposition pour vaincre ses ennemis. La manière dont il passe à travers une vitre de voiture, le coup du parapluie pour s’accrocher au bus, la manière dont il passe le portail pour entrer chez le bad guy, ou encore le saut sur la rampe lumineuse qui est le point d’orgue de la fin du film, Chan multiplie les moments dingues pour le plus grand plaisir des spectateurs!

D’ailleurs, comme c’est une coutume dans ses films, le générique final nous présente toujours des scènes ratées, dans lesquelles on voit souvent l’acteur repartir sur une civière! Jackie Chan se donne toujours à fond dans ses films, et il en ressort toujours amoché! Comme lors de cette dernière scène où il glisse sur une rampe en descendant 6 étages, ce qui lui a occasionné de sévères brûlures aux mains! Mais ça ne l’empêchera pas de revenir pour d’autres films!

rueducine.com-police-story-photo

Ce contenu a été publié dans 80's, Cinéma. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Police Story (Jackie Chan, 1985)

  1. Miss Red dit :

    Pas mal du tout la transition après Keaton ! Je vais juste chercher mon dico pour trouver la signification exacte de « maelstrom »…..^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *